Sélectionner une page

12 nouveaux lauréats en électronique pour l’appel à projets « (Re)localisations »

12 nouveaux lauréats en électronique pour l’appel à projets « (Re)localisations »

Le gouvernement a dévoilé hier la liste des 72 nouveaux lauréats de la dernière vague de l’appel à projets « (Re)localisations » pour soutenir les investissements stratégiques dans les secteurs critiques. Ils totalisent plus de 538 millions d’euros d’investissements industriels, soutenus à hauteur de 122 millions d’euros par l’Etat. Parmi ces projets, 12 concernent l’électronique et 2 les télécoms : Alice&Bob, Alter Technology, Arteris IP, Atlantic Industrie, Isra Cards, I-Ten, Keopsys Industries, Lighton, Linxens France, Oxxius, Riber, Synergie CAD, ainsi que Acome, Alsatis et Hub One pour la 5G.

Pour soutenir la relocalisation et les investissements stratégiques, un appel à projets a été lancé le 31 août 2020 à destination de cinq secteurs critiques : la santé, l’agroalimentaire, l’électronique, les télécommunications (5G) et les secteurs fournissant des intrants essentiels à l’industrie. De manière générale, l’appel à projets cofinance des projets industriels sur le territoire français qui permettent de répondre à des failles de marchés et qui n’auraient pas pu voir le jour sans subventions. Doté d’une enveloppe initiale de 600 millions d’euros sur deux ans, le dispositif a été abondé (par redéploiement au sein de l’enveloppe de 100 milliards d’euros de France Relance) pour atteindre 850 millions d’euros.

Au total, l’appel à projets « (Re)localisations dans les secteurs critiques » a permis de soutenir 477 projets lauréats, dont 311 portés par des PME. Ils représentent 3,2 milliards d’euros d’investissements industriels, et sont soutenus à hauteur de 846,5 millions d’euros par l’Etat. Dans l’électronique, 107 projets ont été retenus depuis le lancement du dispositif, soutenus à hauteur de 132 millions d’euros pour 602 millions d’euros d’investissements productifs. Dans les télécommunications et notamment la 5G, 25 projets ont été retenus, soutenus à hauteur de 98 millions d’euros pour 294 millions d’euros d’investissements productifs.

Dans l’électronique la dépendance vis-à-vis de fournisseurs extérieurs est exacerbée depuis la fin de l’année 2020 dans le contexte de tension sans précédent sur les capacités de production mondiales de composants électroniques mais aussi par des phénomènes de plus long terme de concentration autour de quelques pays et acteurs dominants. Les vulnérabilités liées à la maîtrise des capacités et procédés de fabrication de semiconducteurs, ou celles pesant sur les approvisionnements importés essentiels à la fabrication de systèmes électroniques (circuits imprimés, composants passifs ou matières premières) et la compétitivité de l’écosystème de conception et d’assemblage de systèmes électroniques ont été au premier rang des priorités d’investissement du plan France Relance. Au total, les projets des entreprises appartenant à la filière électronique représentent 22% de l’ensemble des lauréats. Les investissements engagés par le plan France Relance permettront 23 premières industrialisations en France de technologies jusqu’à présent non maîtrisées sur le territoire, dont 5 conduisant directement à une création d’usine dans des secteurs de dépendance historique vis-à-vis de l’étranger.

Les derniers lauréats de l’appel à projets (re)localisation dans l’électronique

Projet « SUPERCAT » | Alice&Bob | Paris (75) – Ile-de-France

Alice&Bob est une start-up dont l’objectif est de développer un ordinateur quantique universel afin de commercialiser la puissance et le temps de calcul via une plateforme cloud. L’entreprise exploite une technologie unique de bits quantiques supraconducteurs auto-correcteurs, dits qubits de chat de Schrödinger. Le projet SUPERCAT dote Alice&Bob des équipements industriels pour internaliser une partie de sa R&D et de sa production. Il a ainsi pour but de maintenir l’avance technologique d’Alice&Bob et lui permettre de garder une implantation française.

Projet « TEST COMPOSANTS ELEC » | Alter Technology TUV Nord France | Ramonville-Saint-Agne (31) – Occitanie

Alter Technology est spécialisée dans l’évaluation, la qualification, le test et l’analyse physique et de défaillance des composants électroniques destinés à des applications de très haute fiabilité. L’objectif de son projet est de moderniser les moyens industriels de test des composants électroniques critiques, dont l’entreprise Alter Technology France est un acteur structurant dans la chaine de valeur (applications spatiales, aéronautique, défense, etc…). Les objectifs sont de pouvoir tester les nouvelles technologies semiconducteurs dites de rupture tel que le GaN Power ou RF et de gagner en compétitivité et réactivité.

Projet « SOCRES-TOPOLOGY » | Arteris IP | Paris (75) – Ile-de-France

Arteris IP est une entreprise spécialisée dans la conception des circuits électroniques à destination des fabricants de puces. Son projet vise à développer un nouveau logiciel de génération d’interconnect NoC avancé pour les systèmes sur puces et les circuits intégrés complexes dédiés aux domaines automobile, aéronautique ou grand public. Ce sera une des clés pour l’indépendance électronique de la France et de l’Europe.

Projet « E2C 2024 » | Atlantic Industrie | La-Roche-sur-Yon (85) – Pays-de-la-Loire

La société Atlantic Industrie est spécialisée dans la fabrication de chauffe-eau et de solutions de chauffage. Son unité E2C conçoit et fabrique des cartes électroniques à destination de différentes filiales du groupe Atlantic, spécialiste du confort thermique. Le projet porté par l’unité E2C du site de La Roche-sur-Yon vise à produire 6 millions de cartes électroniques chaque année à partir de 2025 contre 3,7 millions par an à l’heure actuelle. En plus de maintenir et développer la fabrication de cartes électroniques sur le site de La Roche-sur-Yon, pour privilégier la fabrication en France par rapport à des fabrications Asie ou Maghreb, ce projet devrait également créer une vingtaine d’emplois d’ici 2024.

Projet « ISMART » | Isra Cards | Mours-Saint-Eusèbe (26) – Auvergne-Rhône-Alpes

Isra est une PME innovante spécialisée dans la conception et la fabrication de cartes et de supports commerciaux à intelligence embarquée (cartes à puce, RFID, électronique embarquée). Avec son projet ISMART, Isra prévoit de réduire l’empreinte carbone de ses produits, d’acquérir un centre d’impression numérique 4.0 et de s’imposer comme acteur majeur de l’électronique imprimée. Isra entend ainsi devenir un véritable facilitateur industriel pour les acteurs de la filière électronique, capable d’intégrer des solutions rapidement et de manière flexible. Une quinzaine d’emplois pourraient être créés grâce à ce projet.

Projet « THESAURI » | I-Ten| Dardilly (69) – Auvergne-Rhône-Alpes

I-Ten est une société spécialisée dans la conception et la production de micro-batteries pour l’industrie électronique. Son projet consiste à assurer la montée en puissance de la capacité de production en passant d’une ligne « pilote » à une véritable ligne de production industrielle, capable de fabriquer 50 millions de micro-batteries, et à préparer le lancement d’une seconde usine capable de fournir plusieurs centaines de millions de micro-batteries par an. Ce projet contribuera à renforcer l’indépendance de la France en assurant l’accès à des composants de microstockage, fonction clés pour de nombreuses applications (IoT, RF, back-up..), Une centaine d’emplois directs seront créés d’ici 2024.

Projet « FOCAL » | Keopsys Industries | Lannion (22) – Bretagne

Keopsys Industries développe et fabrique des composants photoniques, des lasers et d’amplificateurs à fibre. Son projet FOCAL vise à concevoir une ligne de production de fibres optiques à très forte valeur ajoutée, indispensables à la fabrication de l’ensemble de ses produits. En s’inscrivant dans la stratégie de verticalisation du groupe, il va contribuer à l’amélioration de sa compétitivité et à la sécurisation de ses approvisionnements en diminuant sa dépendance vis-à-vis de ses fournisseurs les plus critiques, principalement localisés en Asie du Sud-Est, afin de favoriser le maintien et la création d’emplois hautement qualifiés sur le bassin d’emploi lannionais. À terme, le projet FOCAL participera au renforcement des positions du groupe et à la consolidation de la filière photonique européenne.

Projet « ELECTRA 2 » | LightOn | Paris (75) – Ile-de-France

LightOn est une start-up « deep tech » spécialisée dans les nouvelles générations d’intelligence artificielle. Son projet de recherche industrielle vise à développer en co-design le logiciel et les composants, avec un accent particulier sur la soutenabilité énergétique. Le projet ELECTRA2 est un projet de recherche industrielle visant à mettre au point des serveurs de calcul “LightOn Workstation” hybrides photoniques / électroniques, avec une technologie OPU unique au monde. Optimisée pour les tâches les plus intensives de l’Intelligence artificielle, comme l’apprentissage de modèles massifs de langage, la “LightOn Workstation” formera la première station de travail hybride OPU / GPU pour l’IA, utilisable seule ou en grappe, à destination des centres de recherche, des grandes entreprises ou des clouds “hyperscalers”.

Projet « BIOMETRIE » | Linxens France | Mantes-la-Jolie (78) – Ile-de-France

La société Linxens, spécialiste dans la conception et la fabrication de micro-connecteurs pour les cartes à puce, investit afin de créer un atelier dédié à l’assemblage de capteurs biométriques sur les supports flexibles qu’elle produit sur son site de Mantes-la- Jolie. Ces capteurs intégrés dans les cartes bancaires permettent au titulaire de s’identifier grâce à son empreinte digitale afin de sécuriser les transactions, libérant le consommateur des montants plafonnés et de la saisie du code PIN lors d’un règlement par carte chez un commerçant. Fort de cet investissement, Linxens deviendra l’un des principaux acteurs dans le monde pour l’assemblage de capteurs biométriques pour les cartes de paiement. Un atelier répondant aux conditions rigoureuses de production est en cours de création ainsi que sa certification (EAL6) au niveau requis de sécurité. À terme, 17 emplois pourraient être créés.

Projet « LACIO » | Oxxius | Lannion (22) – Bretagne

Oxxius est spécialisée dans les modules lasers pour l’instrumentation optique. Son projet LaCIO, « Lasers et Combineurs pour l’Instrumentation Optique » a un double objectif : le premier est de continuer à apporter de l’innovation au haut de gamme des systèmes d’illumination pour les instruments des sciences de la vie et ainsi permettre à Oxxius de garder le leadership mondial en microscopie de super-résolution. Le second objectif est de tripler la capacité de production actuelle pour répondre à la croissance en volume des clients intégrateurs actuels et continuer à gagner de nouveaux clients, notamment dans les autres segments des sciences de la vie, à savoir la cytométrie en flux et séquençage ADN. Plus de 20 emplois pourraient être créés grâce à ce projet.

Projet « ROSIE » | Riber | Bezons (95) – Ile-de-France

RIBER est spécialisé dans les équipements pour la production de semiconducteurs. Ce projet d’investissement industriel appelé ROSIE vise à développer une ligne pilote répondant aux futurs défis des procédés d’élaboration de BaTiO3 sur silicium 300mm. Il comprend la fabrication, la mise en route et la qualification de cette machine et l’échantillonnage des épitaxies.

Projet « RELANCE-PSC » | Synergie CAD PSC | Toulouse (31) – Occitanie

Synergie CAD PSC est un spécialiste de la production de circuits électroniques intégrés. Son projet vise à développer l’industrialisation d’une ligne de packaging conventionnel pour boîtiers plastiques (boîtiers à substrat et grille types BGA ou QFN). Une dizaine d’emplois pourraient être créés grâce à la réalisation de ce projet.

Secteur des télécommunications-5G : 2 nouveaux lauréats

L’appel à projets permet de financer des plateformes permettant d’expérimenter des applications de la 5G dans différents de l’industrie. Ce dispositif permet ainsi de créer un socle de cas d’usage (qualification, expérimentation). C’est un préalable indispensable au déploiement de solutions d’applications de la 5G.

Les projets lauréats participent à renforcer la compétitivité de l’économie française en développant les usages 5G. Les plateformes d’expérimentation soutenues couvrent 10 secteurs (santé, aéronautique, ferroviaire, industrie 4.0, automobile et mobilité connectée, bâtiment et territoires connectés, agriculture, maritime et portuaire, énergie, et culture et divertissements). Ces projets représentent au total 6% des lauréats de l’AAP « (Re)localiser ».

Les 2 derniers lauréats de l’appel à projets

Projet « PCN 5G » | Acome, Alsatis | Romagny-Fontenay (50) – Normandie

Porté par le câblier Acome et l’intégrateur Alsatis, le « Lab. PCN 5G pour l’industrie du futur » est un projet de déploiement d’un réseau privé 5G sur un campus industriel afin de tester des cas d’usages indoor et outdoor. Ces expérimentations porteront en particulier sur les thématiques suivantes : machines connectées, techniciens augmentés et mobilité autonome. Cette plateforme 5G sur laquelle entreprises et start-up sont appelées à expérimenter doit participer à la construction de l’écosystème 5G français.

Projet « Dev 5G Industrie » | Hub One | Tremblay-en-France (93), Orly (94) – Ile-de-France, Le Havre (76) – Normandie

Hub One est un opérateur de technologies digitales (e.g., connectivité haut-débit fixe et mobile, solutions métiers de traçabilité, IoT en milieu industriel, cybersécurité) pour les entreprises et le secteur public. Hub One est une société, filiale à 100% d’Aéroports de Paris. Au travers des aéroports de Paris CDG, Paris Orly et Le Bourget, Hub One est également l’opérateur du plus grand réseau mobile privé de France en exploitation. Le projet Dev 5G Industrie vise à réaliser des expérimentations dans les secteurs portuaire, aéroportuaire et industriel afin d’évaluer les performances, valider les différents scénarios technico-économiques et apprécier les évolutions métiers nécessaires. À travers ce projet, Hub One mettra en oeuvre différents cas d’usages 5G et contribuera à développer le potentiel et la maturité du marché français.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This