En dépit de la crise sanitaire, le Néerlandais ASML, qui règne sans partage sur le marché des équipements de lithographie, est parvenu en 2020 à augmenter ses ventes annuelles de 18,3%, à 14 milliards d’euros, pour un bénéfice net de 3,6 milliards d’euros, contre 2,6 milliards d’euros en 2019.

En particulier, les ventes d’équipements de lithographie EUV (ultraviolets extrêmes) ont bondi de 60%, à 4,5 milliards d’euros.

72% de ses ventes d’équipements de lithographie ont été pour le compte de fabricants de circuits logiques, contre 28% pour les fabricants de mémoires. 36% du chiffre d’affaires d’ASML a été réalisé à Taïwan, à comparer à 31% en Corée et 18% en Chine (contre 12% en 2019). Les Etats-Unis ont représenté 9% des ventes du groupe, l’Europe et le Japon seulement 3% chacun.

« Nos ventes du quatrième trimestre se sont établies à 4,3 milliards d’euros, ce qui est supérieur à nos prévisions. Nous avons livré neuf systèmes EUV. Les réservations nettes du trimestre se sont élevées à 4,2 milliards d’euros, dont 1,1 milliard d’euros provenant des systèmes EUV (six unités). Le chiffre d’affaires total de l’année s’est élevé à 14,0 milliards d’euros, dont 4,5 milliards d’euros issus de 31 systèmes EUV. Pour ASML, 2020 a été une année de forte croissance, tant en chiffre d’affaires qu’en rentabilité. Pour 2021, nous prévoyons une autre année de croissance tirée par une forte demande en circuits logiques et une reprise continue dans les mémoires. La construction de l’infrastructure numérique et l’innovation technologique continue sont les moteurs des marchés grand public, automobile et industriel et stimulent la demande pour l’ensemble de notre portefeuille de produits », commente Peter Wennink, président et CEO d’ASML.

ASML prévoit que 2021 sera à nouveau une année de croissance, tirée par une forte demande pour la production de circuits logiques et par un redressement de la demande des fabricants de mémoires.

Pour le premier trimestre 2021, ASML prévoit un chiffre d’affaires compris entre 3,9 milliards d’euros et 4,1 milliards d’euros. Au 4e trimestre 2020, le groupe néerlandais a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros pour un bénéfice net de 1,4 milliard et a engrangé pour 4,2 milliards de commandes.