Le Grenoblois Aryballe, pionnier de l’olfaction numérique, a annoncé au CES 2020 un détecteur d’odeurs universel à bas coût et volume élevé capable de détecter n’importe quelle odeur presque en temps réel. Basé sur une plateforme photonique en silicium, le détecteur d’Aryballe est adapté aux secteurs de l’automobile et des appareils électroménagers du fait de sa taille miniature.

Le nouveau détecteur offre la même sensibilité que le modèle NeOse Pro (photo).

Offrant la même sensibilité que le NeOse Pro d’Aryballe, le dispositif détecteur est plus petit qu’un trombone, plus durable et peut être intégré plus facilement dans les réseaux de capteurs intelligents existants. Cela est particulièrement important pour les entreprises qui développent des appareils électroménagers intelligents alors que les consommateurs demandent plus fréquemment une expérience plus fluide dans la maison intelligente.

L’industrie automobile subit également une transformation radicale alors que la tendance de l’économie partagée continue de se développer et que tous les aspects des interactions et de l’expérience des consommateurs avec les voitures sont devenus importants. L’intégration du nouveau dispositif détecteur d’Aryballe dans les véhicules permettra aux fournisseurs de flottes et aux constructeurs automobiles d’évaluer en continu l’impact des odeurs dans une voiture afin d’éviter une expérience client négative.

Hyundai Motor a déjà noué un partenariat avec Aryballe dans le but d’utiliser ses capteurs afin de mieux renseigner les automobilistes sur les conditions à l’intérieur de leurs véhicules après avoir investi dans Aryballe au début de l’année. International Flavors & Fragrances Inc. (IFF) a également investi dans la société, à la fois en janvier 2019 et lors du dernier tour de financement de la société en juillet, pour peaufiner et développer davantage les applications de la technologie d’Aryballe dans les secteurs de l’agroalimentaire, des fragrances, des cosmétiques ainsi que d’autres secteurs.

« Nous avons fortement réduit la taille et le coût de notre tout dernier dispositif afin de fournir aux entreprises dans des secteurs au contact des consommateurs des options dont elles n’ont jamais disposé. À présent, nos clients bénéficient d’un éventail bien plus large de cas d’utilisation potentiels, qui permettent tous d’améliorer aussi bien l’expérience utilisateur que leurs résultats », commente Sam Guillaume, p-dg d’Aryballe.

Le nouveau dispositif est équipé d’un biocapteur photonique en silicium, ce qui le rend résistant aux vibrations et moins sensible aux influences extérieures. Le détecteur est rendu fonctionnel grâce à l’ensemble exclusif de biocapteurs d’Aryballe, permettant la capture de signatures uniques en quelques secondes. Après la capture, le logiciel d’Aryballe interprète ces signatures par rapport à une base de données composée d’odeurs précédemment collectées et analysées, imitant efficacement l’odorat humain. Le nouveau dispositif sera disponible dans le courant de l’année, les premiers échantillons seront livrés au deuxième trimestre 2020.

Basée à Grenoble, en France, Aryballe combine la biochimie, l’optique avancée et l’apprentissage automatique pour imiter le sens de l’odorat humain. Créée en 2014, Aryballe a lancé son premier produit, le nez digital NeOse Pro, début 2018. Rapide, portable et sensible à des centaines d’odeurs, NeOse Pro capture les signatures olfactives à des fins de visualisation et d’analyse par des solutions logicielles qui permettent d’améliorer la prise de décision pour la R&D, le contrôle qualité, la production et l’expérience des utilisateurs finaux. Présent en France et aux États-Unis, Aryballe collabore avec des leaders mondiaux dans les domaines de l’automobile, des appareils électroménagers, des arômes et des fragrances.