Coup de tonnerre dans l’industrie de la sous-traitance : le groupe français Asteelflash va être racheté par le sous-traitant chinois Universal Scientific Industrial, une société du groupe taïwanais ASE Technology, dans une transaction de 450 millions de dollars pour former un groupe de 6 milliards de dollars de chiffre d’affaires dont 1 milliard apporté par Asteelflash, qui deviendra une filiale d’USI et conservera son organisation et son équipe de direction.

En produisant au plus près des clients avec des usines sur tous les continents, le nouvel ensemble pourra ainsi éviter les écueils des tensions commerciales entre les pays (°).

Dans le contexte de tensions commerciales accrues sur les marchés mondiaux, l’acquisition d’Asteelflash par USI permettra dorénavant d’offrir une gamme plus vaste de sites de production à ses clients, y compris des options au coût compétitif en Afrique du Nord (Tunisie), en Europe de l’Est (République tchèque et Pologne) et en Amérique (Silicon Valley, États-Unis, Mexique) ainsi que ceux situés en Europe (France, Allemagne et Royaume-Uni), permettant une communication efficace, ainsi qu’une facilitation géographique avec les clients qui partagent la même langue, la même culture et les mêmes fuseaux horaires ainsi que des systèmes d’approvisionnement et de production d’origine basés en Asie, tels que la Chine continentale et Taiwan.

Répondre aux besoins d’un éventail beaucoup plus large de clients
Asteelflash a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard de dollars en 2018, se classant au 20e rang mondial des sous-traitants en électronique et au 2e rang européen. La société, anciennement connue sous le nom d’Asteel, a été fondée par Gilles Benhamou en France en 1999, et a changé son nom pour Asteelflash Group après son acquisition de Flash Electronics en 2008. Grâce à des fusions et acquisitions continues de 1999 à 2016, le groupe possède actuellement 17 sites de production dans 8 pays, dont la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, la République tchèque, la Chine, la Tunisie, les États-Unis et le Mexique, employant environ 6000 employés dans le monde. Asteelflash sert plus de 200 clients dans le monde, la plupart de ses revenus provenant des secteurs de l’électronique grand public, de la gestion de l’énergie, du cloud computing, de l’industriel et de l’automobile.

À la suite de l’acquisition, le sous-traitant contribuera à optimiser la clientèle actuelle d’USI et à équilibrer davantage la répartition de la clientèle et la composition du chiffre d’affaires d’USI. À l’avenir, USI et Asteelflash devraient répondre aux besoins d’un éventail beaucoup plus large de clients, en tenant compte des différentes exigences des clients à différentes étapes du développement des produits, telles que la fabrication rapide en petits volumes et les retours de conception au stade précoce du développement du produit, ou les exigences liées à la production de masse de produits matures en termes de stabilité de production et de délais.

Depuis 2018, USI a étendu sa présence mondiale. Outre l’expansion de la production à Taiwan, au Mexique et dans le Guangdong en Chine, USI a réalisé une série d’investissements stratégiques, notamment l’acquisition d’une base de production en Pologne, la création d’une société commune avec Qualcomm au Brésil et avec Sugon en Chine continentale, l’investissement dans PHI Fund, et l’engagement dans la privatisation de Memtech, une société cotée à Singapour. L’acquisition d’Asteelflash renforcera considérablement la combinaison de sites et de capacités de fabrication d’USI à travers le monde, augmentera sa main-d’œuvre, sécurisera sa position en Europe et élargira sa base de clients dans les activités de sous-traitance en électronique.

Modularisation, diversification et mondialisation

« Dans un contexte de future fragmentation industrielle, de diversification et de régionalisation, l’application accélérée de la 5G, de l’Internet des objets, de l’IA, de l’informatique de pointe et d’autres technologies, implique que les fabricants EMS soient flexibles et qu’ils disposent d’une présence mondiale. Le partenariat d’USI avec Asteelflash fera d’USI une plus grande plateforme disposant d’un savoir-faire de fabrication avancé, d’une portée internationale étendue et de plus de ressources pour la R&D concernant des technologies de pointe. USI est un leader reconnu dans le secteur EMS mondial et avec Asteelflash et son équipe, nous continuerons d’exploiter une plateforme de classe mondiale, de mieux servir nos clients et de nous développer sur des marchés à forte croissance, tels que l’automobile, le médical et l’industrie. Cette transaction constitue une étape importante du développement mondial d’USI, pour rechercher des opportunités stratégiques, accroître notre leadership concurrentiel et devenir un leader influent dans le secteur », explique Jeffrey Chen, président d’USI, dont le slogan « modularisation, diversification et mondialisation » constitue la stratégie de développement.

« USI détient un socle solide en matière d’expertise et d’expérience dans la fabrication, la conception et l’automatisation, qui sont des valeurs inestimables pour poursuivre notre développement futur et notre amélioration continue. Nous allons tirer le meilleur parti des capacités d’USI pour saisir les opportunités de différents secteurs. Des services de conception à l’assemblage des systèmes de produit, Asteelflash se réjouit de pouvoir se développer conjointement à USI pour fournir à ses clients internationaux des services hors pair et une qualité de classe mondiale », a déclaré Gilles Benhamou, p-dg d’Asteelflash.

La transaction est soumise à l’approbation des autorités compétentes concernées. 89,6% des 450 M$ seront payés en numéraire et 10,4% en en émettant des actions d’USI à une société privée détenue par Gilles Benhamou, fondateur d’Asteelflash.

Fondé en 1976, Universal Scientific Industrial (Shanghai) propose des produits diversifiés à ses clients dans les secteurs de la communication sans fil, de l’informatique et du stockage, de l’électronique grand public, industrielle et automobile. Le sous-traitant possède 10 sites de production en Chine continentale, à Taiwan, au Mexique et en Pologne, et compte environ 18 000 employés dans le monde. En 2018, ses revenus ont atteint environ 5 milliards de dollars, se classant au 8e rang mondial des groupes de sous-traitance en électronique. USI est une société du groupe taïwanais ASE Technology Holding, un grand spécialiste des services de packaging et de test des semiconducteurs.

(°) Voir également notre article « Asteelflash :  la relocalisation des productions en Europe est en route. Merci monsieur Trump ! »