Bpifrance rejoint officiellement le projet Symbiose de création d’une usine 4.0 du sous-traitant en électronique. Le fonds SPI, géré par Bpifrance, et Lacroix Group investissent conjointement 25 millions d’euros pour la création d’une société commune industrielle 4.0. Sur les 25 millions investis, Lacroix participe à hauteur de 10 millions et la BPI à hauteur de 15 millions.

Lacroix Group, équipementier technologique international, concepteur et fabricant de systèmes électroniques à haute valeur ajoutée pour l’industrie, via sa filiale Lacroix Electronics, et le fonds Sociétés de Projets Industriels (SPI), géré par Bpifrance et financé par le Programme d’investissements d’avenir (PIA) et la Banque Européenne d’Investissement, vont ainsi investir conjointement dans la création de Lacroix Electronics Beaupreau, société commune industrielle.

Cette nouvelle entité dotée d’un site de production entièrement 4.0, bâti à Beaupréau-en-Mauges (49), permettra au groupe d’accroître sa compétitivité sur ses marchés historiques des systèmes électroniques, et de se développer sur de nouveaux marchés de croissance, notamment ceux de l’IoT industriel et des grandes séries automatisées.

Avec la création de cette société commune, Lacroix Group (au travers de sa filiale Lacroix Electronics), et Bpifrance (au travers du fonds SPI), ont la volonté d’accélérer la transition du site industriel actuel de Lacroix Electronics vers l’industrie du futur.

Le nouveau site, bâti à Beaupréau-en-Mauges (49), à proximité de l’usine actuelle, doit permettre à Lacroix Group de faire face aux enjeux de la filière électronique grâce à la mise en place de l’ensemble des briques technologiques de l’industrie 4.0, l’implication de toute la chaîne de valeur (clients, fournisseurs, partenaires et collaborateurs) et le renouvellement profond des processus de production.

Par cet engagement dans une démarche de mutation de son modèle de production, le groupe Lacroix compte être à même de répondre aux enjeux de nouveaux marchés, tels que la mobilité et l’IoT industriel, tout en préservant les savoir-faire des salariés. Le nouveau site s’étendra sur 16 000m² et disposera de six lignes de production dont une exclusivement dédiée aux grandes séries automatisées. L’usine numérisée, connectée, automatisée et respectueuse de l’environnement, devrait être pleinement opérationnelle d’ici fin 2021.

Ce projet pérennise l’ancrage de Lacroix Group dans les Pays-de-la-Loire, et concrétise l’ambition industrielle déjà manifestée par le groupe à Saint-Pierre-Montlimart, premier site d’électronique français labellisé « vitrine de l’industrie du futur », un label obtenu également depuis par Bosch EMS France pour son site de Mondeville (14).

« Je suis extrêmement heureux et reconnaissant du soutien de Bpifrance, au travers du fond SPI, à notre projet d’usine électronique 4.0. Ce projet, nous l’avons conçu comme le porte-étendard du renouveau industriel de la filière d’assemblage électronique en France. Au travers de cette usine entièrement digitalisée et intégrant les standards technologiques les plus aboutis, nous nous dotons d’un outil industriel puissant, à même de relever les défis d’un marché électronique complexe, concurrentiel, international, et extrêmement évolutif. Je tiens à remercier les équipes de Bpifrance avec lesquelles la collaboration et les échanges sont nourris, en profondeur. Plus qu’un simple financement, c’est un vrai partenariat à vocation industrielle qui est né entre nos deux organisations », explique Vincent Bedouin, p-dg de Lacroix Group.

« Nous sommes très heureux d’accompagner le déploiement d’un site de production 4.0 en Maine-et-Loire, avec Lacroix Group. Cet investissement permettra de répondre à la croissance forte de l’activité, et de maintenir les compétences et savoir-faire en matière d’équipements électroniques complexes et à fort contenu technologique. C’est en transformant nos industries vers ce modèle que nous les rendrons plus conquérantes et qu’elles retrouveront naturellement leur place centrale dans notre économie », ajoute Eric Lecomte, directeur d’investissements senior chez Bpifrance.

ETI familiale cotée, Lacroix Group fournit des équipements connectés et sécurisés pour la gestion des infrastructures de la voirie intelligente (l’éclairage public, la gestion et la régulation du trafic, la signalisation et le V2X) à travers Lacroix City, et pour la gestion des infrastructures d’eau et d’énergie à travers Lacroix Sofrel. Lacroix Group développe et produit également les équipements électroniques de ses clients automobiles, domotiques, aéronautiques, de l’industrie ou de la santé à travers Lacroix Electronics. Le groupe, dont le siège est à Saint Herblain, est présent en France, Allemagne, Pologne, Tunisie, Espagne, Italie et à Singapour

Sur l’exercice 2018-2019, le chiffre d’affaires de Lacroix Group a représenté 481,6 M€ en progression de 2,8% (+0,4% à périmètre constant). L’activité Lacroix Electronics (66% du chiffre d’affaires du groupe sur l’exercice) enregistre un chiffre d’affaires de 317,7 M€, en repli de 3,6%, dans un environnement contrasté marqué en particulier par le ralentissement conjoncturel constaté dans l’automobile. Après cet exercice de transformation et d’investissements, Lacroix Group s’estime désormais en ordre de marche pour achever sa mutation. Sur son nouvel exercice, Lacroix Group est ainsi confiant dans sa capacité à dégager une croissance de près de 7%, qui permettrait au groupe d’atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre de 515 M€.