Sélectionner une page

Bruxelles s’inquiète d’un abus de position dominante dans l’IoT pour les consommateurs

Bruxelles s’inquiète d’un abus de position dominante dans l’IoT pour les consommateurs

La Commission européenne a publié les conclusions de son enquête sectorielle en matière de concurrence sur l’Internet des objets (IoT) pour les consommateurs. Le rapport final recense plusieurs problèmes de concurrence potentiels sur les marchés en forte croissance des produits et des services liés à l’IoT dans l’Union européenne. Le rapport stigmatise Google, Amazon ou Apple pour leur mainmise sur le marché des assistants vocaux.

« Le secteur de l’Internet des objets pour les consommateurs s’installe de plus en plus dans notre vie quotidienne. Les conclusions finales de notre enquête sectorielle confirment les craintes recensées dans le rapport préliminaire. Ce marché est caractérisé par des barrières élevées à l’entrée, un nombre réduit d’acteurs verticalement intégrés et des préoccupations, notamment, quant à l’accès aux données, à l’interopérabilité ou aux pratiques d’exclusivité. Nous sommes convaincus que les conclusions de l’enquête sectorielle orienteront les futurs travaux de la Commission en matière de contrôle de l’application de la législation et de réglementation. Nous espérons également qu’elles encourageront les entreprises à agir de manière proactive pour remédier à ces préoccupations », prévient Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la politique de concurrence.

Il ressort des conclusions de l’enquête sectorielle que l’IoT pour les consommateurs connaît une croissance rapide et s’installe de plus en plus dans notre vie quotidienne. En outre, il existe une tendance à une plus grande disponibilité des assistants vocaux en tant qu’interfaces utilisateur permettant d’interagir avec d’autres dispositifs intelligents et d’autres services de l’IoT pour les consommateurs.

La plupart des parties prenantes qui ont participé à l’enquête sectorielle (fabricants de dispositifs intelligents, des prestataires de services de contenu créatif, des associations ou des opérateurs de télécommunications) indiquent qu’un des principaux obstacles à l’entrée ou à l’expansion dans le secteur est le coût des investissements technologiques, qui est particulièrement élevé sur le marché des assistants vocaux. La situation concurrentielle constitue un autre obstacle important à l’entrée sur le marché, un grand nombre de parties prenantes ayant fait état de difficultés à concurrencer les entreprises intégrées verticalement qui ont construit leurs propres écosystèmes au sein et au-delà du secteur de l’IoT pour les consommateurs (par exemple Google, Amazon ou Apple). Dès lors que ces acteurs fournissent les systèmes d’exploitation des dispositifs intelligents et mobiles les plus courants ainsi que les principaux assistants vocaux, ils déterminent les processus d’intégration des dispositifs et services intelligents dans un système de l’IoT pour les consommateurs.

Les informations recueillies dans le cadre de l’enquête sectorielle sur l’IoT pour les consommateurs orienteront les futurs travaux de la Commission en matière de contrôle de l’application de la législation et de réglementation.

Le rapport final est disponible ici, avec le document de travail des services de la Commission qui l’accompagne.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This