Gartner publie son bilan définitif de l’industrie des semiconducteurs pour 2019. STMicroelectronics et NXP y figurent respectivement aux 8e et 9e rangs mondiaux. Bizarrement, Infineon n’est pas dans le Top10, alors qu’il figure au 10e rang du classement d’Omdia devant NXP (voir notre article). Mais 2020, flanqué de Cypress, Infineon va logiquement prétendre au rang de premier fabricant européen de semiconducteurs.

En 2018, Cypress avait en effet publié un chiffre d’affaires de 2,48 milliards de dollars, pour un bénéfice net de 354,6 M$. Infineon ayant réalisé un CA de 8 milliards d’euros lors de son dernier exercice, le nouvel ensemble devrait allégrement dépasser les 10 milliards d’euros de CA (soit près de 10,9 milliards de dollars) le propulsant au 8e rang mondial, devant ST et NXP si l’on reprend le classement 2019 de Gartner (voir Top10 ci-dessous).

Selon le bilan définitif de Gartner, le marché mondial des semiconducteurs a cédé 12% en 2019, à 419,1 milliards de dollars.

Le marché des circuits analogiques a baissé de 5,1%, tandis que les ventes de composants optoélectroniques ont augmenté de 6,6% en 2019. Les composants analogiques ont connu une baisse en raison de la faiblesse de la demande des marchés finaux, en particulier pour l’industriel et l’électronique automobile traditionnelle. L’optoélectronique a enregistré les meilleures performances de toutes les catégories de circuits en raison du nombre croissant de capteurs d’images dans les smartphones, souligne Gartner.

Une surcapacité de production en mémoires Drams a fait plonger le marché des mémoires de 32,7% l’an dernier. Le marché des mémoires, représentant plus d’un quart du marché des semiconducteurs en 2019 (26,1%), est la famille de produits qui a le plus décroché.

Le marché des flash NAND a subi la pire contraction des ventes de son histoire avec un chiffre d’affaires 2019 en baisse de 26,4% en raison de niveaux de stocks élevés à la fin de 2018 et d’une demande atone au premier semestre 2019, souligne Gartner. Une faible demande de la part du marché des smartphones et des services cloud a fait baisser les prix et forcé presque tous les fournisseurs à revenir sur leurs plans d’extension de fabs existantes ou, dans certains cas, à réduire le nombre de tranches produites à des niveaux inférieurs à 2018. Le marché NAND a commencé à se stabiliser en juillet 2019 lorsqu’une panne de courant dans les fabs détenues conjointement par Kioxia et Western Digital a agi comme catalyseur pour réduire les stocks des fournisseurs et faire remonter les prix.

En 2019, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a faussé les ventes tout au long de l’année et a constitué un obstacle supplémentaire à la croissance des revenus pour l’ensemble du marché mondial des semiconducteurs. Mais ce péril semble aujourd’hui mineur devant la propagation actuelle du virus Covid-19, commente Gartner.

« Le Covid-19 a perturbé la chaîne d’approvisionnement et les opérations de fabrication à travers le monde et entraînera une baisse drastique des dépenses des consommateurs et des entreprises dans la plupart des domaines, à quelques exceptions près », souligne le cabinet d’études qui prévoit pour 2020 que le marché mondial des semiconducteurs baissera de 0,9% (voir notre article).