Tektronix a annoncé aujourd’hui sa seconde génération de sonde IsoVu Isolated Oscilloscope Probes, la Séries TIVP, qui améliorent les capacités des sondes introduites pour la première fois en 2016. La seconde génération de sonde IsoVu étend les applications de la technologie des sondes isolées à l’ensemble du marché de la conception des systèmes de puissance, avec une taille réduite, une facilité d’utilisation accrue et des performances électriques améliorées.

Il est pratiquement impossible d’effectuer des mesures précises sur des systèmes à grande vitesse non mis à la terre en utilisant les sondes différentielles traditionnelles. Les ingénieurs travaillant avec des technologies à large bande passante telles que le SiC et le GaN rencontrent des difficultés pour mesurer et caractériser avec précision les dispositifs à cause des fréquences et des vitesses de commutation plus élevées qu’elles impliquent. En isolant galvaniquement la sonde de l’oscilloscope, les sondes IsoVu ont complètement changé la façon dont les chercheurs et les concepteurs effectuent des mesures de puissance à large bande, assure Tektronix.

« Lors de leur introduction, les sondes IsoVu ont représenté une avancée technologique pour nos clients, car ils ont pu avoir un aperçu réel des performances de la face supérieure de leurs conceptions demi-pont, éliminant ainsi une incertitude importante. Avec cette deuxième génération des sondes IsoVU, nous rendons cette technologie de mesure isolée accessible à plus de clients pour des tâches telles que la R&D, la validation et le dépannage EMI »,  détaille Brian Ice, Manager général des solutions Tektronix Mainstream.

Comme la première génération, les nouvelles sondes IsoVu Gen 2 utilisent une technologie électro-optiques brevetées pour capturer les signaux et alimenter les sondes sans avoir besoin d’une connexion électrique avec l’oscilloscope. Par rapport aux sondes différentielles à haute tension traditionnelles, les sondes IsoVu offrent une combinaison unique de grande largeur de bande, de gamme dynamique et du meilleur rapport de rejet en mode commun (CMRR) de leur catégorie sur toute la largeur de bande de la sonde. Les valeurs CMRR des sondes non isolées diminuent rapidement à mesure que la fréquence augmente, ce qui rend les mesures de fréquence plus élevée impossibles. L’utilisation de câbles optiques permet également de grandes longueurs de câble et rend les sondes largement immunisées contre les EMI.

S’appuyant sur le succès de la série originale IsoVu, les sondes IsoVu Gen 2 offrent un ensemble d’améliorations générales, notamment :

  • Miniaiturisation – D’une taille équivalente à environ un cinquième de celle de la première génération, les sondes de la série TIVP facilitent les mesures ayant un point d’accès difficiles et qui étaient auparavant impossibles. En outre, le boîtier de commande a été condensé et est maintenant intégré au boîtier de compensation de la sonde.
  • Sensibilité améliorée – Les nouvelles sondes sont plus sensibles, avec moins de bruit pour les mesures à +/- 50V, une meilleure visibilité et une plus grande sensibilité dans les mesures à large bande.
  • Meilleure précision – La nouvelle sonde offre une précision accrue dans un certain nombre de domaines, notamment une meilleure précision en courant continu, une meilleure précision de gain sur toute la gamme d’entrée, la suppression des erreurs à basse fréquence et une meilleure correction de la dérive de température. Ces améliorations permettent une caractérisation plus approfondie des conceptions à large bande pour une efficacité énergétique accrue.
  • Moins de changement d’embout – Grâce à une plage dynamique plus large au niveau de la tête du capteur, moins d’embouts sont nécessaires pour couvrir la même plage de tension que l’IsoVu Gen 1, ce qui réduit le temps nécessaire pour tester le dispositif, élimine les erreurs potentielles lors de l’échange des embouts et réduit le coût pour les clients qui devaient acheter plusieurs embouts sur l’IsoVu Gen 1.

Fabricant :  Tektronix

Référence : IsoVu Gen 2