Sélectionner une page

Eneris investit 95 millions de francs suisses dans le plan de transformation de Leclanché

Eneris investit 95 millions de francs suisses dans le plan de transformation de Leclanché

Le fournisseur suisse de solutions de stockage d’énergie Leclanché annonce une réorganisation stratégique de transformation de l’entreprise, qui s’appuie sur un accord avec le groupe Eneris. Le nouveau Leclanché devient une entreprise d’intégration de logiciels et de systèmes basés sur une technologie « verte » utilisant des produits fabriqués à grande échelle, en partenariat avec Eneris.

Cette réorganisation est basée sur un accord de partenariat avec le groupe Eneris, un acteur européen dans le domaine des technologies propres opérant à partir de la Pologne, et qui est un participant clé au programme « IPCEI » (Important Project of Common European Interest) pour les batteries de l’Union Européenne.

Le groupe Eneris va réaliser des investissements directs d’un montant total de 95 millions de francs suisses dans deux coentreprises de production accompagné d’un accord de licence de technologie.

Eneris fournira jusqu’à 42 MFS en prêts de fonds de roulement et effectuera des investissements de plus de 53 MFS dans un important programme d’expansion des capacités de production dans deux coentreprises nouvellement créées où Eneris détiendra une participation majoritaire : l’une en Allemagne pour la production de cellules et l’autre en Suisse et en Pologne pour l’assemblage de modules. Une troisième est envisagée pour la France. Environ 135 employés seront transférés dans les coentreprises. Leclanché signera avec les coentreprises un accord d’approvisionnement par lequel elles réserveront la capacité de production requise pour Leclanché dans les années à venir.

Leclanché accorde un droit d’utilisation de sa technologie à Eneris afin de poursuivre son développement et d’accéder à une industrialisation à plus grande échelle. Le paiement de la redevance pourra atteindre 32 millions. Cette licence est non exclusive et ne fournit à Eneris qu’un droit d’utilisation, avec la liberté d’effectuer des développements futurs. La licence est applicable dans le monde entier, à l’exception de l’Inde.

Leclanché conservera la pleine propriété de sa technologie et continuera à investir dans des activités de recherche et de développement pour les cellules, les modules et les systèmes de gestion des batteries (BMS).

Cet accord permet à Leclanché de réalise une diminution importante de ses besoins de trésorerie : réduction des dépenses d’exploitation et d’investissement. Le nouveau Leclanché devient une entreprise d’intégration de logiciels et de systèmes basés sur une technologie « verte » utilisant des produits compétitifs fabriqués à grande échelle, en partenariat avec le groupe Eneris.

« Cette transaction offre un certain nombre d’avantages essentiels pour Leclanché, notamment en évitant des investissements en capital pouvant atteindre 53 millions de francs suisses en 2020, et 60 millions supplémentaires en 2022 pour une production accrue de cellules. La société réduira d’environ 20% ses charges d’exploitation. En outre, le transfert des activités de production aux coentreprises entraînera une réduction substantielle des besoins en fonds de roulement liés à la production. L’accord permet à la société de maintenir l’accès à une grande capacité de production, près de 1 GWh d’ici le premier trimestre 2022 et jusqu’à 2,4 GWh d’ici la fin 2024, nécessaire pour respecter ses engagements contractuels avec ses grands clients du transport électrique ayant des contrats-cadres de fourniture pluriannuels, tels que Kongsberg Maritime et Bombardier. Cela renforcera notre capacité à gagner de nouveaux clients qui ont besoin d’avoir accès à de gros volumes de livraison », commente Anil Srivastava, directeur général de Leclanché.

« Le marché a besoin de batteries adaptées au stockage de l’énergie afin d’être associé aux sources d’énergie renouvelables et, en complément des piles à combustible, fournir une source d’énergie pour les transports électriques : bus, camions, navires, locomotives, machines à usage intensif, etc. Leclanché possède de telles batteries. Je suis heureux que Leclanché ait accepté notre proposition d’unir nos forces. La base industrielle d’Eneris et sa participation au consortium IPCEI, ainsi que le savoir-faire de Leclanché, accéléreront notre développement commun », ajoute Artur Dela, président du groupe Eneris.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This