Sélectionner une page

GlobalFoundries accélère le tempo de son introduction en Bourse

GlobalFoundries accélère le tempo de son introduction en Bourse

Quatrième fondeur mondial derrière TSMC, Samsung et UMC, Globalfoundries a déposé lundi une demande d’introduction sur la Bourse de New York. Le fondeur, qui a l’avantage sur ses rivaux d’avoir une forte implantation aux Etats-Unis et en Europe, fait ainsi le choix d’échapper à Intel qui le convoitait pour muscler ses ambitions dans les services de fonderies.

Le fonds d’Abu Dhabi Mubadala Investment Company, qui détient 100% de GlobalFoundries, créé en 2009 à partir du rachat des usines d’AMD puis de Chartered Semiconductor en 2010 et d’IBM Microelectronics en 2015, estime donc le moment idéal pour aller chercher en Bourse les ressources financières pour développer l’entreprise. Avec une usine à Dresde en Allemagne et trois fabs aux Etats-Unis (Malta, Burlington et East Fishkill), ainsi qu’une unité de production à Singapour, GLF a une empreinte industrielle beaucoup plus équilibrée que ses rivaux asiatiques. En cette époque de pénurie et de réhabilitation des politiques industrielles en Occident, cela lui confère un avantage.

Pour autant, Globalfoundries accuse de lourdes pertes. Selon le document remis à la SEC, le fondeur a enregistré une perte de 2,77 milliards de dollars sur un chiffre d’affaires de 6,2 milliards en 2018, puis de 1,37 milliard sur un CA de 5,8 milliards en 2019 et un déficit de 1,35 milliard sur un CA tombé à 4,85 milliards en 2020 (pour environ 200 clients). Cette année, Globalfoundries a stoppé net la chute de son chiffre d’affaires, réalisant au 1er semestre un chiffre d’affaires de 3038 M$ (contre 2697 M$ au 1er semestre 2020), pour une perte réduite à 301 M$ (contre 534 M$ au 1er semestre 2020). Au cours des six premiers mois de 2021, ses dix principaux clients ont été Qualcomm, MediaTek, NXP Semiconductors, Qorvo, Cirrus Logic, Advanced Micro Devices, Skyworks Solutions, Murata, Samsung Electronics et Broadcom.

Depuis sa création en 2009, le fondeur a investi plus de 23 milliards de dollars pour construire son empreinte de fabrication mondiale, qui aujourd’hui présente une capacité de production totale équivalente à 1,92 million de tranches de 300 mm de diamètre par an. Il compte désormais investir 6 milliards de dollars de plus. Le 22 juin 2021, le fondeur a ainsi annoncé son intention d’investir près de 4 milliards de dollars pour étendre ses capacités de production de 450 000 tranches de 300 mm par an à Singapour. Le 19 juillet 2021, le fondeur a annoncé sa décision d’investir environ 1 milliard de dollars pour augmenter la capacité de son usine de Malta dans l’Etat de New York d’environ 150 000 tranches par an, suivi de la construction d’une usine supplémentaire qui devrait doubler la capacité existante.

On attend maintenant le montant que Globalfoundries compte lever en Bourse.

Voir le document d’introduction en Bourse de Globalfoundries

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This