Sélectionner une page

L’interface I3C s’invite dans les microcontrôleurs les plus compacts

L’interface I3C s’invite dans les microcontrôleurs les plus compacts

L’interface série I3C permet de relever les défis liés à l’intégration d’un nombre toujours plus important de capteurs dans les appareils électroniques, en particulier les équipements mobiles (IoT, wearables, smartphones, etc.). Par rapport à I²C, l’I3C offre notamment des débits de communication plus élevés et une consommation énergétique plus faible, tout en maintenant la rétrocompatibilité avec son prédécesseur.

Aujourd’hui, l’I3C s’intègre dans un nombre de plus en plus important de circuits, y compris dans les microcontrôleurs les plus compacts. En témoignent les microcontrôleurs PIC18-Q20 que Microchip Technology vient tout juste de dévoiler et qu’il présente comme les premiers microcontrôleurs à faible nombre de broches (low pin count) du marché dotés de un ou deux périphériques I3C et de plusieurs E/O à tensions multiples.

Disponibles selon les modèles en boîtiers de 14 à 20 broches avec des dimensions minimales de 3 x 3 mm, les microcontrôleurs PIC18-Q20 constituent une solution compacte pour la commande en temps réel, la détection tactile et les applications de connectivité. Les microcontrôleurs offrent des périphériques configurables, des interfaces de communication avancées et une connexion facile pour divers domaines de tensions, sans avoir recours à des composants externes.

© Microchip Technology

Grâce à l’interface I3C, à leurs périphériques flexibles et à leur capacité à fonctionner sur trois domaines de tensions indépendants, les microcontrôleurs PIC18-Q20 sont particulièrement adaptés à une utilisation conjointe avec un microcontrôleur primaire au sein d’un système global plus important. Ils auront alors en charge des tâches telles que le traitement des données issues des capteurs, la gestion des interruptions à faible latence et l’émission de rapports sur le statut du système, autant de tâches que le microcontrôleur principal ne saurait effectuer de façon aussi efficace. Ces microcontrôleurs faible consommation et à facteur de forme réduit peuvent être utilisés dans un large éventail d’applications, notamment l’automobile, le contrôle-commande industriel, l’informatique, l’électronique grand public, les objets connectés et les appareils médicaux.

« Grâce à la famille de microcontrôleurs PIC18-Q20, Microchip aide à lever l’un des principaux obstacles de l’adoption de l’IoT à grande échelle, à savoir le coût d’implémentation d’un réseau de capteurs en périphérie, explique Greg Robinson, vice-président du département des microcontrôleurs 8 bits chez Microchip. En introduisant sur le marché les premiers microcontrôleurs Low Pin Count compatibles I3C, nous permettons la réalisation de solutions IoT évolutives et d’un bon rapport coût/performances, ainsi que l’adoption de cette nouvelle interface de communication standardisée. »

Les microcontrôleurs PIC18-Q20 de Microchip sont compatibles avec l’écosystème de développement complet de l’Américain, comprenant des outils matériels et logiciels, dont les environnements de développement (IDE) MPLAB X et MPLAB Xpress, ainsi que le générateur de code MPLAB Code Configurator (MCC).

Les développeurs peuvent démarrer rapidement leur travail en évaluant les capacités de l’I3C et des E/O à tensions multiples sur le PIC18F16Q20, grâce au kit d’évaluation Curiosity Nano qui consiste en une carte de développement compacte permettant un prototypage rapide.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This