Malgré les effets perturbateurs du Covid-19, 47% des entreprises prévoient d’augmenter leurs investissements dans l’Internet des Objets (IoT), selon une récente enquête de Gartner.

À la suite des confinements lié à la pandémie de Covid-19, l’enquête de Gartner (*) a révélé que 35% des organisations ont réduit leurs investissements dans l’IoT, tandis que près de la moitié des organisations (47%) prévoient au contraire d’investir davantage dans les implémentations de l’IoT pour réduire les coûts.


L’une des raisons de cette augmentation est que, bien que les entreprises aient un historique limité avec l’IoT, celles qui ont déjà implémenté des projets IoT bénéficient d’un retour sur investissement prévisible dans un délai raisonnable. « Elles utilisent des indicateurs de performance clés (KPI) pour suivre leurs résultats commerciaux et pour la plupart d’entre elles, bénéficient également d’un retour sur investissement de leur projet IoT, qui est en moyenne de trois ans », a déclaré Benoit Lheureux, vice-président de la recherche chez Gartner.

De plus, comme les investissements dans l’IoT sont relativement nouveaux, la plupart des entreprises ont de nombreuses opportunités de réduction des coûts à exploiter, telles que la maintenance prédictive des actifs industriels ou l’optimisation des processus tels que l’augmentation des rendements de fabrication, souligne le cabinet d’études.

L’adoption de l’IoT par les jumeaux numériques et l’IA

À la suite du Covid-19, 31% des répondants à l’enquête de Gartner ont déclaré utiliser des jumeaux numériques pour améliorer la sécurité de leurs employés ou de leurs clients, comme l’utilisation de la surveillance à distance des actifs pour réduire la fréquence de la surveillance en présentiel. Gartner donne l’exemple de surveillance des opérations d’exploitation minière ou même de suivi des patients dans les hôpitaux.

L’enquête a montré que 27% des entreprises prévoient d’utiliser des jumeaux numériques pour les futurs équipements autonomes, robots ou véhicules. « Les jumeaux numériques peuvent aider les entreprises à reconnaître les pannes d’équipement avant qu’elles ne bloquent la production, ce qui permet d’effectuer des réparations plus tôt ou à moindre coût. L’entreprise peut ainsi utiliser des jumeaux numériques pour planifier automatiquement la réparation de plusieurs équipements de manière à minimiser l’impact sur les opérations », souligne Benoit Lheureux.

Gartner prévoit que d’ici 2023, un tiers des entreprises de taille moyenne à grande qui auront mis en œuvre l’IoT auront implémenté au moins un jumeau numérique associé à un cas d’utilisation motivé par le Covid-19. L’application des mesures de sécurité a également favorisé l’adoption de l’intelligence artificielle (IA) dans l’entreprise. Les organisations interrogées ont déclaré avoir appliqué les techniques d’IA de manière pragmatique. 25% des entreprises favorisent l’automatisation (grâce à l’accès à distance et à la gestion sans contact), tandis que 23% choisissent la conformité des procédures (mesures d’automatisation sûres) afin de réduire les problèmes de sécurité liés au Covid-19. Par exemple, explique Gartner, les organisations peuvent surveiller les zones de travail à l’aide d’une analyse de flux vidéo en direct activée par l’IA pour aider à appliquer une conformité de distanciation sociale sûre dans les zones à fort trafic telles que les restaurants et les lignes de fabrication.

Gartner prévoit que d’ici 2023, un tiers des entreprises qui ont mis en œuvre l’IoT auront également mis en œuvre l’intelligence artificielle en conjonction avec au moins un projet IoT.

(*) L’enquête a été menée en ligne de juin à juillet 2020, auprès de 402 répondants aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Australie, à Singapour et en Inde.