Sélectionner une page

Thales Alenia Space étudie l’installation de data centers dans l’espace

Thales Alenia Space étudie l’installation de data centers dans l’espace

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %), a été sélectionnée par la Commission européenne pour mener l’étude de faisabilité ASCEND portant sur l’installation de data centers en orbite.

Le besoin croissant de digitalisation entraîne une augmentation exponentielle du nombre de centres de données en Europe et dans le monde. Leur croissance a un impact énergétique et environnemental critique.

Un consortium s’est constitué autour de Thales Alenia Space pour concevoir une solution ambitieuse : installer des stations de data centers en orbite, alimentées par des centrales solaires de plusieurs centaines de mégawatts. Ce projet pourrait econtribuer à l’objectif Green Deal de neutralité carbone d’ici 2050 et constituerait un développement sans précédent de l’écosystème du spatial et du digital européen.

Il est prévu dans ce projet d’utiliser sur place l’énergie produite en dehors de l’atmosphère terrestre, et de n’échanger avec le sol que le haut débit internet, grâce aux communications optiques, dont l’Europe maîtrise les technologies.

Pour cette étude nommée ASCEND (Advanced Space Cloud for European Net zero emission and Data sovereignty), Thales Alenia Space a rassemblé un consortium d’entreprises ayant des expertises complémentaires dans les domaines environnementaux (Carbone 4, VITO), du cloud (Orange, CloudFerro, Hewlett Packard Enterprise Belgium), des lanceurs (ArianeGroup), et des systèmes orbitaux (le centre de recherche allemand DLR, Airbus Defence and Space et Thales Alenia Space).

Le premier objectif de l’étude sera de montrer que les émissions carbone associées aux phases de production et de lancement de telles infrastructures spatiales seront nettement inférieures aux émissions que produiraient les data centers en restant au sol. Son deuxième objectif sera de prouver qu’il est possible de développer la solution de lancement requise, et d’assurer le déploiement et l’opérabilité de ces data centers spatiaux, en utilisant des technologies d’opérations robotisées d’assistance en orbite actuellement développées en Europe, qui feront l’objet du démonstrateur EROSS IOD.

Limiter l’impact énergétique et environnemental des data centers permettrait d’envisager des investissements importants dans le cadre du Green Deal Européen, et justifierait le développement d’un lanceur vert, lourd et réutilisable. L’Europe pourrait ainsi regagner sa position de leader dans le transport, la logistique spatiale et l’assemblage de grandes infrastructures, directement en orbite, espère Thales Alenia Space.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This