Thales Alenia Space a été sélectionné par l’Agence spatiale européenne (ESA) en coordination et avec l’approbation de la Commission Européenne pour les principales missions du programme Copernicus. Le volume des commandes pour Thales Alenia Space résultant des récentes décisions de l’appel d’offres devrait s’élever à environ 1,8 milliards d’euros dont environ 200 millions d’euros en 2020.

Copernicus est un programme d’observation de la Terre par satellite de la Commission européenne et de l’Agence spatiale européenne (ESA). Il fournit des données d’observation de la Terre pour la protection de l’environnement, la surveillance du climat, l’évaluation des catastrophes naturelles et d’autres missions sociétales.

Thales Alenia Space sera le maître d’œuvre des missions suivantes :

  • Thales Alenia Space en France pour CHIME (mission d’imagerie hyperspectrale) avec OHB System et Leonardo comme principaux sous-traitants,
  • Thales Alenia Space en Italie pour CIMR (Mission d’imagerie passive micro-ondes) avec OHB System et OHB Italia comme sous-traitants,
  • Thales Alenia Space en Italie pour ROSE L (Mission radar SAR en bande L) avec Airbus Defence & Space Germany comme sous-traitant.

Thales Alenia Space sera également responsable de la charge utile pour deux autres missions :

  • Thales Alenia Space en France pour l’instrument CO2M (mission de surveillance du CO2) qui permettra de mesurer les émissions mondiales de CO2 d’origine anthropique et de jouer ainsi un rôle clé dans l’étude et le suivi des causes du changement climatique, sous maîtrise d’œuvre d’OHB System
  • Thales Alenia Space en France pour l’altimètre CRISTAL (Mission de topographie des glaces et des neiges polaires) sous maîtrise d’œuvre Airbus Defence & Space Germany.

Les négociations finales débuteront prochainement et les signatures des contrats sont attendues dans les prochaines semaines.

« Je tiens à remercier chaleureusement l’ESA pour la confiance accordée à notre entreprise qui est présente à bord de cinq des six nouvelles missions Copernicus, dont trois en tant que maître d’œuvre. Ces succès reflètent la capacité de Thales Alenia Space à mener à bien des missions complexes d’observation de la Terre dans diverses configurations, incluant des solutions optique et radar. Je tiens également à remercier chaleureusement la Commission Européenne, les Etats Membres et les agences spatiales nationales, en particulier le CNES et l’ASI pour leur soutien », a déclaré Hervé Derrey, p-dg de Thales Alenia Space.

La mission CO2M ou Sentinel 7 embarquera un spectromètre qui travaillera dans le proche infrarouge et dans l’infrarouge à ondes courtes pour mesurer le dioxyde de carbone atmosphérique produit par l’activité humaine.

La mission CRISTAL ou Sentinel 9 embarquera un altimètre radar multifréquence et un radiomètre à micro-ondes pour mesurer et contrôler l’épaisseur de la banquise et de la neige la recouvrant. Elle permettra également de mesurer et de surveiller les changements dans la hauteur des calottes glaciaires et des glaciers dans le monde entier.

La mission CHIME ou Sentinel 10 embarquera un spectromètre qui travaillera dans le visible et dans l’infrarouge à ondes courtes afin de fournir des observations hyper spectrales de routine pour soutenir de nouveaux services optimisés de gestion durable de l’agriculture et de la biodiversité, ainsi que la caractérisation des propriétés des sols. La mission complétera celle de Sentinel-2 pour des applications telles que la cartographie de la couverture terrestre.

La mission CIMR ou Sentinel 11 embarquera un radiomètre à micro-ondes multifréquence à balayage conique et à large fauchée pour fournir des observations de la température de la surface de la mer, la concentration de la banquise et la salinité de la surface de la mer. Pour la première fois, il permettra également d’observer un large éventail d’autres paramètres de la banquise. La mission CIMR répond aux besoins prioritaires des principales communautés de l’Arctique.

La mission ROSE-L ou Sentinel 12 embarquera un radar à synthèse d’ouverture SAR en bande L. Le signal long de la bande L pouvant pénétrer à travers de nombreuses matières naturelles telles que la végétation, la neige et la glace carboniques, la mission fournirait des informations supplémentaires ne pouvant être recueillies par la mission radar Copernicus Sentinel-1 en bande C. Elle sera utilisée en soutien à la gestion des forêts, pour surveiller l’affaissement et l’humidité du sol et pour différencier les types de cultures pour l’agriculture de précision et la sécurité alimentaire. En outre, la mission contribuera à la surveillance des calottes et glaces polaires, de l’étendue de la banquise dans la région polaire et de la neige saisonnière.

Société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33%), Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,15 milliards d’euros en 2019 et emploie environ 7700 personnes dans 9 pays.