Sélectionner une page

Emitech inaugure un nouveau centre d’essais pour batteries électriques et piles à combustible

Emitech inaugure un nouveau centre d’essais pour batteries électriques et piles à combustible

Nommée BJ “zéro”, pour zéro émission de gaz à effet de serre, cette extension du site de Bourgoin-Jallieu du groupe français est un laboratoire qui teste les batteries, mais aussi les piles à combustible (hydrogène), avant leur commercialisation dans les véhicules électriques et à hydrogène.

Engagé de longue date dans la mobilité verte, le groupe français Emitech est reconnu pour ses essais exhaustifs sur les batteries des véhicules, allant du test du BMS, le cœur électronique des batteries, à celui des cellules, des modules et des packs, avec une expertise qui s’étend aux interprétations des résultats et aux analyses post-essais.

Emitech étoffe ses moyens dans ce domaine avec la récente inauguration par Environne’Tech, l’une de ses filiales, d’un nouveau centre d’essais sur son site de Bourgoin-Jallieu (38). Nommé BJ “zéro”, pour zéro émission de gaz à effet de serre, cette extension du site isérois du groupe est un laboratoire qui teste les batteries, mais aussi les piles à combustible (hydrogène), avant leur commercialisation dans les véhicules électriques et à hydrogène.

De gauche à droite : Stephan Lassausse, directeur général d’Emitech, Marc Mortureux, directeur général de la Plateforme automobile (PFA), Vincent Chriqui, Maire de Bourgoin-Jallieu, Patrice Vericel, directeur du site Environne’Tech – © Emitech

Pour BJ “zéro”, il s’agit de renforcer les capacités d’Emitech à vérifier les résistances aux vibrations, aux conditions climatiques et de refroidissement, ainsi que le comportement de ces batteries aux cycles de charge/décharge, tandis que d’autres centres du groupe se chargent de mettre en œuvre des essais de compatibilité électromagnétique (CEM), ainsi que des tests abusifs électriques, mécaniques et thermiques pour vérifier le comportement des batteries à l’occasion d’un court-circuit, d’une déformation ou d’une perforation de son enveloppe, sa résistance au feu, etc.

Concernant les piles à combustible qui permettent de produire de l’électricité à partir d’hydrogène liquide stocké dans des réservoirs, les activités d’Emitech se concentrent autour de la filière hydrogène en Rhône-Alpes avec ses centres de Bourgoin-Jallieu pour les essais climatiques et vibratoires, Chassieu pour la CEM et Saint-Chamond pour les tests feux et hydrauliques des réservoirs. La contribution d’Emitech à la mise au point et à la qualification des piles à combustible s’appuie sur trois savoir-faire complémentaires, à savoir la maîtrise des essais, la conception de bancs et de systèmes de pilotage, et l’expertise en ingénierie.

Cet investissement global, qui représente un montant de 3 millions d’euros, renforce la capacité des différents centres du groupe sur ce marché spécifique et prépare également la transition vers l’avion décarboné dans les années à venir. Le secteur du transport représente 50% du chiffre d’affaires du Groupe Emitech qui devrait s’élever à 70M€ en 2023. Ses autres investissements récents pour le secteur de la mobilité verte concernent une très grande cage de Faraday, la plus grande existante en France avec ses dimensions de 27 x 18 x 10,5 m, dédiée principalement à l’homologation de véhicules, et le développement d’un banc d’essai moteur spécifique aux motorisations à combustion alimenté en hydrogène ou en ammoniac qui soulèvent un intérêt croissant pour le transport fluvial, maritime ou ferroviaire.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This