Airbus a été sélectionné par Eutelsat, l’un des principaux opérateurs mondiaux de satellites, pour construire Eutelsat 36D, un satellite de télécommunications géostationnaire multi-missions de nouvelle génération. Le satellite Eutelsat 36D renouvellera et renforcera la capacité à 36°Est, un créneau orbital clé pour Eutelsat pour la télédiffusion (DTH) et des services gouvernementaux vers l’Afrique, la Russie et l’Europe.

Il s’agira du huitième satellite basé sur la plate-forme de nouvelle génération Eurostar Neo d’Airbus, une évolution significative de la série Eurostar. Eurostar Neo combine une capacité de charge utile accrue et des systèmes de contrôle thermique et d’alimentation plus efficaces avec un temps de production réduit et des coûts optimisés, grâce à la digitalisation des processus de production.

Avec 70 répéteurs en bande Ku répartis sur cinq faisceaux de liaison descendante et une antenne orientable, Eutelsat 36D offre une flexibilité et une optimisation des performances pour fournir des services en Afrique, en Russie et en Europe.

Prévu pour un lancement au premier semestre 2024, Eutelsat 36D combine une puissance électrique de 18 kW avec une masse de lancement réduite à 5 tonnes, grâce à la propulsion électrique d’Airbus. Il aura une durée de vie opérationnelle de plus de 15 ans.

Eutelsat 36D est le 26e satellite d’Airbus commandé par Eutelsat et il renforce la position d’Airbus en tant que numéro un mondial pour les satellites à propulsion électrique, avec quatre satellites entièrement électriques opérationnels en orbite et 17 en construction.

« Ce huitième contrat pour un Eurostar Neo confirme notre stratégie qui consiste à développer en permanence de nouvelles technologies pour mieux répondre aux besoins de nos clients. Nous sommes ravis d’aider Eutelsat à fournir une connectivité de radiodiffusion et de données, y compris dans les régions reculées où elle est le plus nécessaire », explique François Gaullier, responsable des systèmes de télécommunications chez Airbus.