Sélectionner une page

La Commission européenne lance des alliances pour les semiconducteurs et les technologies industrielles en nuage

La Commission européenne lance des alliances pour les semiconducteurs et les technologies industrielles en nuage

La Commission européenne a lancé officiellement le 19 juillet deux nouvelles alliances industrielles : l’alliance pour les processeurs et les technologies de semiconducteurs et l’alliance européenne pour les données industrielles, la périphérie et le nuage.

Les deux nouvelles alliances visent à f aire progresser la prochaine génération de micropuces et de technologies industrielles d’informatique en nuage/à la périphérie et doivent permettre à l’UE de disposer des capacités nécessaires pour renforcer ses infrastructures, ses produits et ses services numériques critiques. Elles réuniront des entreprises, des représentants des États membres, des universitaires, des utilisateurs, ainsi que des organismes de recherche et de technologie.

« L’Europe a tout ce qu’il faut pour mener la course technologique en tête. Les deux alliances élaboreront des feuilles de route technologiques ambitieuses pour développer et déployer en Europe la prochaine génération de technologies de traitement des données, depuis le nuage et la périphérie jusqu’aux semiconducteurs de pointe. L’alliance pour les technologies en nuage et à la périphérie vise à développer des nuages industriels européens hautement sécurisés et économes en énergie, qui ne seront ni contrôlés par des autorités de pays tiers ni accessibles à celles-ci. L’alliance pour les semiconducteurs rééquilibrera les chaînes d’approvisionnement mondiales en nous donnant la capacité de concevoir et de produire, en Europe, les puces les plus avancées dans la zone des 2 nanomètres et en-deçà », promet Thierry Breton, commissaire au marché intérieur.

Alliance industrielle pour les processeurs et les technologies des semiconducteurs

L’Alliance européenne pour les processeurs et les technologies de semiconducteurs s’appuie sur les ambitions de la Commission visant à renforcer les chaînes de valeur de la microélectronique et des systèmes embarqués en Europe, et à renforcer les capacités de production de pointe. En décembre 2020, les États membres se sont engagés à collaborer pour renforcer les capacités de l’Europe dans le domaine des technologies des semiconducteurs offrant les meilleures performances pour des applications utilisées dans un large éventail de secteurs. 22 États membres sont actuellement signataires de cette initiative.

Les capacités de développement des processeurs et des puces sont vitales pour l’avenir des économies les plus avancées d’aujourd’hui. L’alliance industrielle pour les processeurs et les technologies des semiconducteurs constituera ainsi un instrument essentiel pour promouvoir les progrès industriels de l’Union européenne dans ce domaine.

Elle recensera les goulets d’étranglement, les besoins et les dépendances actuels dans l’ensemble du secteur, et recherchera des solutions. Elle définira des feuilles de route technologiques pour donner à l’Europe la capacité de concevoir et de produire les puces les plus avancées, tout en réduisant ses dépendances stratégiques en portant à 20% sa part de la production mondiale de semiconducteurs d’ici à 2030, avance la Commission.

À cette fin, l’alliance vise à établir les capacités de conception et de fabrication nécessaires à la production de la prochaine génération de processeurs fiables et de composants électroniques. Cela impliquera de faire évoluer l’Europe vers une capacité de production de nœuds de 16 nm à 10 nm afin de répondre aux besoins actuels de l’Europe, mais aussi en dessous de 5 à 2 nm et en deçà, afin d’anticiper les besoins technologiques futurs.

Alliance européenne pour les données industrielles, la périphérie et le nuage

Comme le souligne la stratégie européenne pour les données, le volume de données générées augmente considérablement et une part importante des données devrait à l’avenir être traitée à la périphérie (80% d’ici à 2025, contre seulement 20% aujourd’hui), plus près des utilisateurs et des points d’origine des données. Cette évolution représente pour l’Union européenne une occasion majeure de renforcer ses propres capacités en nuage et à la périphérie, et donc sa souveraineté technologique. Cela nécessitera la mise au point et le déploiement de technologies de traitement des données fondamentalement nouvelles, qui vont jusqu’à la périphérie, en s’éloignant des modèles centralisés d’infrastructures de traitement des données fondés sur le nuage.

L’Alliance européenne pour les données industrielles, la périphérie et le nuage favorisera l’émergence de technologies innovantes en nuage et à la périphérie, qui seront hautement sécurisées, économes en énergie et en ressources et pleinement interopérables, favorisant ainsi la confiance des utilisateurs du nuage dans tous les secteurs. L’alliance devra répondre aux besoins spécifiques des citoyens, des entreprises et du secteur public de l’Union (y compris à des fins militaires et de sécurité) en matière de traitement de données hautement sensibles, tout en stimulant la compétitivité de l’industrie de l’UE en ce qui concerne les technologies en nuage et à la périphérie.

Ces deux alliances sont ouvertes à la participation de toutes les entités publiques et privées ayant un représentant légal dans l’Union et exerçant des activités dans les domaines concernés, pour autant qu’elles remplissent les conditions définies dans le cahier des charges.

En raison du caractère stratégique des activités concernées dans les différents secteurs, la participation aux alliances est subordonnée au respect d’un certain nombre de conditions. Les parties prenantes doivent satisfaire aux critères d’éligibilité, qui concernent entre autres la sécurité (notamment la cybersécurité), la sécurité d’approvisionnement, la protection de la propriété intellectuelle, la protection des données, l’accès aux données, ainsi que l’utilité pratique de leur participation à l’alliance. Elles doivent signer les déclarations et remplir un formulaire de candidature qui sera évalué par la Commission européenne.

Pour en savoir plus

Alliance industrielle pour les processeurs et les technologies des semiconducteurs

Déclaration commune sur les processeurs et les technologies des semiconducteurs

Alliance européenne pour les données industrielles, la périphérie et le nuage

INSCRIPTION NEWSLETTER

.

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This