Sélectionner une page

La mise à jour logicielle des microcontrôleurs s’effectue sans interrompre leur fonctionnement

La mise à jour logicielle des microcontrôleurs s’effectue sans interrompre leur fonctionnement

Les derniers microcontrôleurs Arm Cortex-M3 de Toshiba disposent désormais de 1 Mo de mémoire flash implémentée en deux zones distinctes de 512 Ko chacune, pour permettre la mise à jour logicielle (FOTA) tout en maintenant leur fonctionnement.

Toshiba Electronics enrichit son ensemble M3H de microcontrôleurs de la famille TXZ+ Advanced Class, fabriqués selon un procédé en 40 nm, avec les modèles de la série TMPM3HxF10xx dont la capacité maximale de mémoire flash pour le code est portée à 1 Mo, contre 512 Ko auparavant, et la mémoire Ram est passée de 66 Ko à 130 Ko. Ce faisant, le groupe de microcontrôleurs M3H du Japonais se décline désormais en quatre options de mémoire flash pour le code et sept combinaisons de boîtier.

© Toshiba Electronics

L’intérêt de porter la capacité mémoire à 1 Mo réside surtout dans le fait qu’elle est partitionnée en deux zones distinctes de 512 Ko chacune, permettant ainsi aux instructions d’être lues et exécutées à partir d’une zone, tandis que la mise à jour sans fil du code logiciel (FOTA, firmware over-the-air) est programmée simultanément dans l’autre zone. Qui plus est, la rotation du micrologiciel est prise en charge par une fonction d’échange de zone, l’ensemble permettant une mise à jour logicielle à distance sans interrompre le fonctionnement du microcontrôleur.

Pour le reste, les microcontrôleurs de la série TMPM3HxF10xx reprennent les caractéristiques des modèles du groupe M3H, à savoir une architecture autour d’un cœur Arm Cortex-M3 fonctionnant jusqu’à 120 MHz, une mémoire flash de 32 Ko pour les données et une durée de vie de plus de 100 000 cycles de programmation/effacement.

Ces microcontrôleurs offrent également diverses options d’interface (UART, I2C, TSPI, etc.) et de contrôle (DMAC à deux unités, PMD, encodeur, contrôleur LCD, etc.) pour répondre aux exigences de la majorité des applications grand public et industrielles. Diverses fonctions d’autodiagnostic intégrées aident par ailleurs les clients à obtenir la certification de sécurité fonctionnelle IEC60730 Classe B.

L’IoT, les moteurs, l’électroménager et les équipements industriels figurent parmi les applications potentielles des microcontrôleurs du groupe M3H de Toshiba.

Outre les microcontrôleurs, une nouvelle plateforme d’évaluation est disponible. Créée en partenariat avec MikroElektronika, la carte Clicker 4 pour TMPM3H est une solution simple à utiliser et économique pour expérimenter des scénarios de commande de moteurs BLDC. Cette carte est prise en charge par le logiciel MCU Motor Studio disponible sur le site Web de Toshiba.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This