Sélectionner une page

Le Fonds européen de la défense retient 41 projets pour un investissement de 832 millions d’euros

Le Fonds européen de la défense retient 41 projets pour un investissement de 832 millions d’euros

La Commission a dévoilé lundi les résultats des appels à propositions 2022 dans le cadre du Fonds européen de la défense (FED), d’un montant de 832 millions d’euros de financement de l’UE en faveur de 41 projets communs de recherche et développement dans le domaine de la défense. 317 millions d’euros serviront à financer 25 projets de recherche et 514 millions d’euros iront à 14 projets de développement capacitaire.

Les projets sélectionnés contribueront à développer davantage les capacités de défense haut de gamme de l’UE dans des domaines critiques tels que le combat naval, terrestre, aérien, l’alerte avancée basée dans l’espace et le cyber.

Par exemple, le projet EPICURE (European Packaging for highly Integrated Circuits for Reliable Electronics), coordonné par Thales SIX GTS France et doté de 25 millions d’euros, vise à développer des services d’assemblage et de test de semiconducteurs (OSAT) et à soutenir les fournisseurs de technologies en Europe dans le domaine du packaging avancé au service des besoins de la défense. Le projet analysera les exigences et les contraintes des cas d’utilisation et les combinera vers des architectures modulaires basé sur les futurs chiplets. Cinq démonstrateurs technologiques seront conçus, fabriqués et testés pour préqualifier une « boîte à outils packaging » qui sera construite au cours du projet.

Dans le domaine naval, le projet E-NACSOS portera sur un nouveau standard collaboratif de défense anti-aérienne et antimissile. Dans la catégorie Air, le projet REACTII améliorera la résilience et la gestion de la guerre électronique. Un autre projet dans le domaine spatial, ODIN’S EYE II, s’appuiera sur les progrès de l’alerte avancée des missiles spatiaux et rassemblera l’industrie de 14 États membres de l’UE et de la Norvège pour accroître la capacité européenne dans ce domaine.

Le FED contribuera également directement à la cyberdéfense dans trois projets spécifiques de recherche et développement. Pour la première fois, le FED lancera un défi technologique de 25 millions d’euros dans le cadre du programme européen d’innovation pour la défense (EUDIS). Dans ce défi technologique, les équipes s’affronteront pour proposer la meilleure solution pour détecter les menaces cachées via des systèmes sans pilote et permettre au personnel militaire et civil d’opérer de manière plus sûre dans des environnements de conflit.

Le résultat des appels 2022 réaffirme que le FED contribue à l’autonomie stratégique de l’UE et à la création d’une base technologique et industrielle de défense européenne plus compétitive et intégrée. Les résultats de l’appel 2022 confirment également le vif intérêt et l’engagement actif des industriels de la défense de l’UE pour tous les sujets de l’appel.

Le succès de cette deuxième année d’appels FED montre que le programme est adapté à son objectif : 134 propositions ont été reçues couvrant tous les appels et sujets publiés. 550 entités juridiques de 26 États membres de l’UE et de la Norvège participent aux propositions sélectionnées. En moyenne, les propositions sélectionnées impliquent 22 entités de 9 États membres de l’UE et de la Norvège. Les PME représentent plus de 39 % de toutes les entités dans les propositions sélectionnées et reçoivent 20% du financement total demandé par l’UE.

« Les résultats des appels 2022 confirment le grand intérêt de l’industrie de l’UE pour le Fonds européen de la défense (FED). Pas moins de 134 propositions de grande qualité ont concouru pour un financement, dont 41 ont été sélectionnées. Le Fonds commence à se faire connaître au-delà du cercle des acteurs traditionnels de la défense. Nous pouvons être fiers que les PME représentent 39% des entités participant aux projets sélectionnés. Cela démontre l’attractivité du Fonds pour les petits et souvent nouveaux acteurs de la défense », se félicite. Margrethe Vestager, Vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère numérique

« Par l’intermédiaire du Fonds européen de la défense, l’UE investit dans les technologies et les capacités contre les menaces émergentes et futures — navales, terrestres, aériennes, spatiales ou cybernétiques — en mettant particulièrement l’accent cette année sur les capacités de défense aérienne, la guerre électronique et la cyberdéfense. Le FED est une contribution importante à la liberté d’action, au leadership technologique et à la base industrielle européenne de défense plus intégrée de l’Europe », ajoute Thierry Breton, commissaire au marché intérieur.

La Commission va maintenant entamer la préparation des conventions de subvention avec les consortiums sélectionnés pour des signatures avant la fin de l’année. La semaine dernière, la Commission a proposé de renforcer le budget à long terme de l’UE et de créer une plate-forme des technologies stratégiques pour l’Europe (STEP). Ce nouvel instrument allouera 1,5 milliard d’euros supplémentaires au Fonds européen de la défense, ainsi qu’un financement supplémentaire pour d’autres programmes existants de l’UE.

Sans se substituer aux efforts des États membres, le FED promeut la coopération entre les entreprises de toutes tailles et les acteurs de la recherche dans toute l’UE. Le FED soutient des projets de défense collaboratifs tout au long du cycle de recherche et développement, en se concentrant sur des projets débouchant sur des technologies et des équipements de défense de pointe et interopérables. Il favorise également l’innovation et encourage la participation transfrontalière des PME.

Le FED est doté d’un budget de 7,953 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Cette enveloppe financière est divisée en deux piliers : 2,651 milliards d’euros seront alloués au financement de la recherche collaborative en matière de défense pour faire face aux menaces de sécurité émergentes et futures ; et 5,302 milliards d’euros pour cofinancer des projets collaboratifs de développement capacitaire. Entre 4% et 8% du budget du FED sont consacrés au développement ou à la recherche de technologies de rupture ayant le potentiel de créer des innovations révolutionnaires dans le secteur de la défense.

Voir la liste et le détail des projets retenus

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This