Sélectionner une page

Lacroix a dépassé son niveau d’activité d’avant la crise

Lacroix a dépassé son niveau d’activité d’avant la crise

Pour le premier trimestre de son nouvel exercice, le groupe Lacroix publie un chiffre d’affaires en croissance de 12,5% à 127,6 M€ (+11,7% à périmètre constant par rapport à la période comparable de janvier à mars 2020 déjà affectée par la crise sanitaire). Par rapport janvier à mars 2019, le 1er trimestre ressort en hausse de 4,1%, signe que le groupe a retrouvé et dépassé son niveau d’activité d’avant la crise sanitaire.

« Après avoir fait preuve de résilience en 2020, nous avons désormais atteint et dépassé le niveau d’activité d’avant-crise, un signe fort de la bonne adéquation de nos offres avec les besoins de nos différents marchés. Si nous restons vigilants au regard des tensions actuelles sur les approvisionnements en composants, nous restons pleinement satisfaits de ce début d’année, en tous points conforme avec les objectifs définis dans le cadre de notre plan stratégique Leadership 2025 », commente Vincent Bedouin, p-dg de Lacroix.

Lacroix reste ainsi confiant dans l’atteinte de ses objectifs 2021, à savoir un chiffre d’affaires supérieur à 500 M€, et une marge d’EBITDA supérieure à 6,5%.

Dans le détail, la croissance du 1er trimestre a été tirée par l’ensemble des activités du groupe. Dans la sous-traitance, Lacroix Electronics réalise un chiffre d’affaires en progression de 14,1% (12,9% à périmètre constant) à 86,6 M€. Cette évolution marque également un retour aux niveaux d’activité de 2019 (-0,7% par rapport à la période janvier-mars 2019). Si l’activité Electronics efface ainsi l’impact de la crise sanitaire sur son chiffre d’affaires, cette performance s’inscrit dans un contexte particulier avec un secteur aéronautique toujours largement affecté, et une forte demande du secteur automobile freinée par les difficultés d’approvisionnement en composants électroniques, souligne l’avis financier du groupe.

La pénurie de composants électroniques se matérialise principalement par des délais d’approvisionnement plus longs, des surcoûts matières (globalement refacturés aux clients) et un surenchérissement des coûts logistiques. Ainsi pour Lacroix, la situation actuelle vient limiter le potentiel de croissance, impacte l’efficience opérationnelle et les niveaux de stocks.

Lacroix City enregistre un chiffre d’affaires de 23,8 M€ sur le premier trimestre, en croissance de 9,3% par rapport à la même période en 2019/2020. Ce niveau d’activité représente une progression de 5,7% par rapport à la même période en 2019. Lacroix Environment qui avait mieux résisté au début de la crise sanitaire, s’inscrit en hausse de 9,7% à 17,2 M€, contre 15,7 M€ entre janvier et mars 2020.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This