Safran a enregistré au 1er trimestre 2021 un chiffre d’affaires de 3342 M€, en chute de 37,9% par rapport à la même période de l’année dernière. Sur une base organique, le chiffre d’affaires a reculé de 34,6%, la baisse concernant toutes les divisions. La chute du chiffre d’affaires de Safran au 1er trimestre est conforme au profil de reprise attendu en 2021, souligne le groupe.

La reprise du trafic aérien a marqué le pas au cours des deux premiers mois de 2021 dans toutes les régions du monde. Toutefois, Safran observe depuis mars des signes de redressement en Chine et aux États-Unis.

« La faiblesse du chiffre d’affaires du 1er trimestre reflète, au-delà de la base de comparaison, la détérioration du trafic aérien en janvier et février, bien que celui-ci ait montré des signes d’amélioration au mois de mars. Dans l’ensemble, la baisse d’activité de ce trimestre est cohérente avec le profil sur lequel nous avons basé les objectifs pour l’exercice 2021, objectifs que nous confirmons. Nous restons flexibles et poursuivons nos efforts qui produiront leurs pleins effets au 2nd semestre et les années suivantes », commente Olivier Andriès, directeur général de Safran.

La division Propulsion aéronautique et spatiale a réalisé un chiffre d’affaires de 1561 M€, en baisse de 37,5% par rapport aux 2497 M€ enregistrés à la même période de 2020. Sur une base organique, le chiffre d’affaires diminue de 34,2%.

Le chiffre d’affaires de la division Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems s’élève à 1464 M€, en baisse de 33,1% par rapport aux 2187 M€ enregistrés au 1er trimestre 2020. Sur une base organique, le chiffre d’affaires enregistre un repli de 29,4%.

Le chiffre d’affaires de la division Aircraft Interiors s’élève à 313 M€, en baisse de 54,9% par rapport aux 694 M€ enregistrés à la même période de 2020. Sur une base organique, le chiffre d’affaires diminue de 51,9%.

Safran poursuit la rationalisation de son organisation grâce à des mesures de restructuration en cours : baisse des effectifs de plus de 2000 personnes (y compris les intérimaires) depuis le 31 décembre 2020, activité partielle, contrôle rigoureux des coûts opérationnels et des investissements, économies sur les dépenses de R&F

L’activité partielle au 1er trimestre 2021 (8% au plan mondial, 9% en France) a été toutefois moins élevée que durant la période du 2e au 4e trimestre 2020 afin de préparer la montée en cadence du 2e semestre.

Safran confirme ses objectifs pour l’ensemble de l’année 2021, notamment une décroissance organique du chiffre d’affaires ajusté de 2% à 4%, dans un contexte d’incertitude sur le calendrier de reprise du trafic aérien, avec un risque de retard de la reprise des activités de services pour moteurs civils.

Voir la présentation du groupe