Sélectionner une page

L’Arabie Saoudite se lance elle aussi dans la course aux semiconducteurs

L’Arabie Saoudite se lance elle aussi dans la course aux semiconducteurs

Le royaume a mis en place un fonds technologique de 266 M$ pour attirer dans le pays au moins 50 entreprises de conception de semiconducteurs et former 5000 ingénieurs à l’horizon 2030.

Lors de la 3è édition du Future of Semiconductors Forum qui s’est tenu à Ryad la semaine dernière, l’Arabie Saoudite a annoncé se lancer dans la course aux semiconducteurs par le biais d’un programme d’investissement et de l’ouverture d’un National Semiconductor Hub. Le royaume a ainsi mis en place un fonds technologique de 266 millions de dollars, soutenu par des sociétés de capital-risque, avec pour objectif d’attirer au moins une cinquantaine d’entreprises de conception de semiconducteurs à l’horizon 2030.

© Future of Semiconductors Forum

Quant au National Semiconductor Hub, il sera soutenu par les deux principales instances technologiques du pays, à savoir la KACST (King Abdulaziz City for Science and Technology) et la KAUST (King Abdullah University of Science and Technology), et aura pour vocation de réunir 25 experts de classe mondial dans les semiconducteurs et de former plus de 5000 ingénieurs à la conception de semiconducteurs d’ici la fin de la décennie.

Parallèlement, l’entreprise saoudienne Alat créée en février dernier et soutenue par un fonds d’investissement public, devrait travailler avec deux grandes sociétés technologiques américaines – dont les noms n’ont pas été cités – afin de faire progresser les technologies des semiconducteurs et les infrastructures dédiées dans le royaume.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This