Sélectionner une page

Le marché français des semiconducteurs a progressé d’un modeste 0,9% en 2018

Le marché français des semiconducteurs a progressé d’un modeste 0,9% en 2018

Pour l’ensemble de l’année 2018, le marché français des semiconducteurs a crû de 0,9% en euros, à 1 887 M€, et de 5,5% en dollars (à 2 230 M$), selon le bilan annuel d’Acsiel. Les ventes via la distribution ont confirmé leur dynamique avec une progression de 7,2%, après +8,9% en 2017, gagnant 5 points de parts de marché en 2 ans, pour représenter le tiers du marché total en 2018. En revanche, le segment grand public/ informatique a perdu le tiers de sa valeur en 2018.

Chaque année, Acsiel réaffecte les ventes des distributeurs au client final dans les différents segments, afin de dégager une vision globale du marché français des semiconducteurs par grands segments applicatifs. A l’aune de cet exercice, le segment industriel détient la plus grosse part de marché avec 37%, juste devant l’automobile à 36%. Loin derrière, on trouve le segment de la carte à puce (10%) et le segment aéronautique militaire et spatial (9%) dont la majeure partie se fait en direct et non par la distribution.

Le segment industriel a aussi été le principal contributeur à la croissance du marché total en valeur absolue en 2018, avec une progression de 4,7%. Ce segment bénéficie notamment de la demande liée aux objets connectés et à la santé, demande dont la dynamique se reflète également dans la croissance des ventes de capteurs et actionneurs (+6,5%).

Le segment automobile a connu une croissance modérée de 1,5%, comme en 2017. Les perspectives de croissance de l’électronique automobile restent néanmoins très favorables à court et moyen terme, analyse l’organisation professionnelle avec la prolifération des modules électroniques liée aux applications à forte croissance, telles que les fonctions d’aide à la conduite, l’info-divertissement, le véhicule connecté, les voitures électriques et hybrides rechargeables, puis au cours de la prochaine décennie la voiture autonome.

Le segment aéronautique militaire et spatial, qui constitue une spécificité importante du marché français grâce à une très forte base industrielle, a repris sa progression en 2018 et son avenir reste bien orienté, analyse Acsiel.

Hausse séquentielle de 7,6% des ventes au 4e trimestre

L’année 2018 s’est conclue sur une note positive pour le marché français des semiconducteurs avec la plus forte croissance trimestrielle enregistrée depuis le quatrième trimestre 2016. Au quatrième trimestre 2018, le marché total (incluant l’ensemble des ventes directes des fabricants de semiconducteurs aux OEM et de leurs distributeurs) a crû de 7,6% par rapport au trimestre précédent, à 484 M€, soit 0,4% au-dessus du quatrième trimestre 2017. La croissance séquentielle des ventes des distributeurs a été de 3,6% alors que les ventes directes aux intégrateurs OEM ont bondi de 9,6%.

Pour les ventes directes, cette croissance est due aux segments consumer/computer, automobile et industriel. Avec une croissance séquentielle de 13%, le marché industriel a d’ailleurs atteint un niveau record en valeur au quatrième trimestre. Sous l’angle des familles de produit, la principale contribution à la croissance est venue des composants MOS-micros (microprocesseurs et microcontrôleurs) avec +13,2%, car ils pèsent 40% des ventes aux « OEM ». D’un poids relatif nettement plus faible (6%), les familles optoélectronique et discrets ont également bénéficié d’une bonne croissance (respectivement +21,2% et +13,1%). Les ventes de circuits analogiques, qui représentent 15% des ventes aux « OEM », sont restées presque stables (+1,5%).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This