Sélectionner une page

L’électronique absente de la liste des 10 comités stratégiques de filière

L’électronique absente de la liste des 10 comités stratégiques de filière

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, a installé ce lundi 26 février, à Bercy, le comité exécutif du conseil national de l’industrie (CNI). Cette première réunion a notamment permis de valider une liste de 10 comités stratégiques de filière (CSF) : aéronautique, alimentaire, automobile, bois, chimie et matériaux, ferroviaire, industries et technologies de santé, industrie navale et maritime, mode et luxe, nucléaire.

Manque à l’appel l’électronique, ainsi que le numérique, qui lui pourtant figurait dans la première liste des CSF, car son champ est « trop vaste et constitué d’acteurs trop disparates pour mener une action efficace ». Mais ce n’est peut-être, du moins on l’espère, que partie remise.

En effet, selon le document de Bercy, à l’instar de l’électronique, des secteurs, dont certains non couverts jusqu’ici, nécessitent encore des travaux complémentaires. Les filières suivantes pourraient ainsi notamment être validées lors du prochain comité exécutif (le 28 mai 2018), sous réserve qu’elles précisent leur périmètre, leur gouvernance et leurs projets structurants : Electronique ; Énergies renouvelables, réseaux électriques intelligents et efficacité énergétique ; Infrastructures numériques.

Rappelons qu’Edouard Philippe avait installé, lundi 20 novembre, un Conseil national de l’industrie renforcé, afin de donner une nouvelle impulsion au CNI, au service de projets concrets et structurants pour l’industrie nationale. Parmi les projets structurants des CSF déjà retenus citons :

  • Favoriser le développement du véhicule autonome avec notamment la réalisation d’expérimentations à grande échelle
  • Travailler avec SNCF Réseau pour positionner la filière ferroviaire sur le Grand Plan de Modernisation du réseau (GPMR)
  • Diffuser de nouveaux outils d’échanges numériques au sein de la filière navale, ainsi que l’utilisation du « jumeau numérique »
  • Promouvoir le développement d’une filière batteries en France
  • Favoriser la structuration d’un secteur des données de santé (montée en puissance de l’Institut National des Données de Santé, développement de l’intelligence artificielle en santé)

La première réunion du comité exécutif du CNI a également permis de lancer des travaux sur la fiscalité de production. D’ici fin mai 2018, un groupe de travail du CNI réalisera un état des lieux sur les impôts sur la production pour mesurer leur impact sur la compétitivité des entreprises. Un point d’étape  été également été effectué sur le plan d’actions « La French Fab », l’étendard pour la transformation de l’industrie française qui recense déjà plus de 1000 entreprises labellisées. Un objectif est d’accompagner 1000 entreprises industrielles via l’accélérateur French Fab d’ici un an.

La mission du CNI est d’éclairer et de conseiller les pouvoirs publics sur la situation de l’industrie et des services à l’industrie en France, aux niveaux territorial, national et international, en intégrant les enjeux à l’export. Le Premier ministre est le président du CNI, Philippe Varin en est le vice-président. Il réunit les entreprises et les représentants des salariés autour de thèmes stratégiques comme la formation, l’innovation, le financement des entreprises, l’économie circulaire ou encore le développement international. Le CNI est dorénavant doté d’un comité exécutif resserré ayant un rôle d’orientation et de pilotage des travaux. Ce comité a vocation à se réunir chaque trimestre.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This