Au premier trimestre 2020, les livraisons mondiales de modules cellulaires pour l’IoT ont diminué de 4% par rapport au 4e trimestre 2019 et de 28% par rapport au 1er trimestre 2019, en raison de l’impact négatif de l’épidémie de Covid-19, selon Counterpoint.

Toutefois, les livraisons de modules IoT basés sur les technologies d’accès sans fil à faible consommation d’énergie (LPWA) de type NB-IoT ont augmenté de 51% au cours de ce trimestre, compensant le déclin des applications automobiles et autres applications de mobilité. La baisse des prix, la diminution de la consommation d’énergie et l’extension de la couverture sont les principales raisons de la popularité croissante des modules LPWA parmi les autres technologies cellulaires, souligne le cabinet d’études.

Grâce à une couverture géographique plus large, un délai de mise sur le marché plus rapide, une excellente prise en charge des applications IoT, un marketing agressif et un portefeuille élargi, le Chinois Quectel a réussi à conserver sa place de leader sur le marché mondial des modules IoT cellulaires, analyse Counterpoint. Des fournisseurs internationaux tels que Gemalto, Sierra, Telit et u-blox ont continué à se maintenir en tête du classement derrière Sunsea IoT et Quectel, grâce à leurs implantations en Amérique du Nord, en Europe et sur d’autres marchés développés, poursuit le cabinet d’études.

Counterpoint souligne également que le prix moyen des modules IoT a diminué de 12% par rapport à l’année précédente au premier trimestre 2020. La demande croissante de modules LPWA à faible coût dans les standards NB-IoT, LTE-M et LTE Cat-1 a fait baisser le prix moyen des modules IoT, affirme le cabinet d’études.

Qualcomm est en tête des livraisons de puces qui alimentent les modules cellulaires pour l’IoT. La diversification de son offre de produits, la solidité de son réseau de chaîne logistique, l’innovation et sa compétitivité en matière de prix ont permis à Qualcomm de maintenir sa collaboration avec les principaux acteurs du secteur des modules cellulaires IoT, souligne Counterpoint.