Sélectionner une page

« Les innovations en semiconducteurs aideront l’Europe à atteindre ses objectifs de mobilité intelligente »

« Les innovations en semiconducteurs aideront l’Europe à atteindre ses objectifs de mobilité intelligente »

Dans le cadre du Green Deal européen, la Commission européenne a annoncé hier sa «Stratégie de mobilité durable et intelligente». L’ESIA, l’association européenne de l’industrie des semiconducteurs, se félicite de l’initiative visant à garantir que l’Europe dispose d’un futur secteur des transports adapté à une économie propre, numérique et moderne.

L’un des principaux objectifs de l’Union européenne dans le cadre de cette stratégie est de parvenir à une réduction de 90% des émissions de gaz à effet de serre liées aux transports d’ici 2050 pour soutenir l’objectif de l’UE de devenir le premier continent neutre pour le climat. L’industrie européenne des semiconducteurs joue un rôle déterminant dans le développement de technologies critiques qui permettent aux options de transport et de mobilité actuelles et futures d’être plus économes en énergie, plus connectées et d’aider à la réalisation de la voiture électrique.

Jean-Marc Chéry, président du directoire et directeur général de STMicroelectronics et président de l’ESIA a déclaré : « L’industrie européenne des semiconducteurs accueille favorablement la stratégie de l’UE proposée par la Commission et se réjouit d’innover dans les systèmes de mobilité européens et de contribuer à un environnement plus vert, plus sûr, plus connecté et, à terme, à un futur plus durable ».

La mobilité intelligente est motivée par un certain nombre de tendances – réduction des émissions de carbone, connectivité, électrification, assistance à la conduite avancée et conduite autonome – qui sont largement activées par divers composants semiconducteurs. La transition en cours vers des solutions de mobilité plus intelligentes est rendue possible par la technologie embarquée dans les véhicules connectés et électriques et leur infrastructure. Les entreprises européennes figurent parmi les principaux fournisseurs de semiconducteurs automobiles avancés. Les innovations basées sur les semiconducteurs, comme par la gestion des batteries et les groupes motopropulseurs électriques sont des piliers clés pour étendre l’autonomie des voitures électriques et hybrides. Les semiconducteurs de puissance haute tension jouent un rôle clé pour des économies de carburant, énumère l’ESIA.

L’Association européenne de l’industrie des semi-conducteurs (ESIA) est la voix de l’industrie des semiconducteurs en Europe. Sa mission est de représenter et de promouvoir les intérêts communs de l’industrie européenne des semiconducteurs auprès des institutions et des parties prenantes européennes afin de garantir un environnement commercial durable et de favoriser sa compétitivité mondiale. Étant classé comme le secteur le plus intensif en R&D par la Commission européenne, l’écosystème européen des semiconducteurs prend en charge environ 200 000 emplois directs et jusqu’à 1 million d’emplois induits dans les systèmes, applications et services en Europe. Globalement, l’industrie de la micro-nanoélectronique permet de générer au moins 10% du PIB en Europe et dans le monde.

La «Stratégie de mobilité durable et intelligente» de la Commission européenne est accompagnée d’un plan d’action de 82 initiatives qui guidera ses travaux au cours des quatre prochaines années. Parmi les mesures, citons l’objectif d’une infrastructure de 3 millions de points de recharge électrique publics d’ici à 2030. Comme il est indiqué dans le pacte vert pour l’Europe, le résultat à atteindre est une réduction de 90% des émissions d’ici à 2050 grâce à un système de transport intelligent, compétitif, sûr, accessible et abordable.

Les étapes vers un avenir intelligent et durable

Tous les modes de transport doivent devenir plus durables, les solutions de remplacement écologiques doivent être largement disponibles et il faut prendre les mesures d’incitation appropriées pour stimuler la transition. Des étapes concrètes permettront de maintenir le système de transport européen sur la voie qu’il aura empruntée vers un avenir intelligent et durable, souligne la Commission.

À l’horizon 2030 :

  • au moins 30 millions de véhicules à zéro émission circuleront sur les routes européennes
  • 100 villes européennes seront climatiquement neutres
  • le trafic ferroviaire à grande vitesse doublera sur tout le territoire européen
  • les déplacements collectifs programmés pour des trajets inférieurs à 500 km devraient être neutres en carbone
  • la mobilité automatisée sera déployée à grande échelle
  • les navires de mer à zéro émission seront prêts à être commercialisés.

À l’horizon 2035 :

  • les aéronefs de grande capacité à zéro émission seront prêts à être commercialisés.

À l’horizon 2050 :

  • la quasi-totalité des voitures, camionnettes, autobus et véhicules utilitaires lourds neufs seront à zéro émission
  • le trafic ferroviaire de marchandises doublera
  • un réseau transeuropéen de transport (RTE-T) multimodal et entièrement opérationnel au service de transports durables et intelligents garantissant une connectivité très rapide.

Plus d’informations : Stratégie de mobilité durable et intelligente

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This