Intel a enregistré des résultats meilleurs que prévu au 1er trimestre (+1,1 milliard de dollars par rapport à sa prévision de janvier), grâce à l’engouement pour les PC portables. Les ventes de sa division PC (Client Computing Group) ont ainsi progressé de 8%, à 10,6 milliards (+19% pour les ventes de composants liées aux notebooks ; -7% pour celles liées aux PC de bureau).

Au premier trimestre, Intel a ainsi publié un chiffre d’affaires de 19,7 milliards de dollars, en baisse de 1% sur un an (18,6 milliards hors mémoires, activité en passe d’être cédées SK Hynix), pour un bénéfice net de 3,4 milliards, en chute de 41% (-6% hors mémoires).

Si les PC ont été à la fête, en revanche, la division centres de données affiche un chiffre d’affaires trimestriel en baisse de 20% sur un an, à 5,6 milliards. La division IoT affiche des ventes en hausse de 4%, à 914 millions de dollars. Dans un contexte automobile favorable aux semiconducteurs, les ventes de Mobileye ont crû de 48%, à 377 M$. Les ventes de la division solutions programmables ont reculé de 6%, à 486 millions de dollars.

Ces résultats contrastés selon les divisions n’ont pas empêché Pat Gelsinger, nouveau p-dg d’Intel, de montrer un satisfecit sans nuances : « Intel a réalisé de solides résultats au premier trimestre, grâce à une demande exceptionnelle pour nos produits de premier plan et à une exécution exceptionnelle de notre équipe. La réponse à notre nouvelle stratégie IDM 2.0 a été extraordinaire, notre feuille de route produits prend de l’ampleur et nous faisons progresser rapidement nos objectifs en nous concentrant de nouveau sur l’innovation et l’exécution. C’est une année charnière pour Intel. Nous établissons notre base stratégique et investissons pour accélérer notre trajectoire et capitaliser sur la croissance explosive des semiconducteurs qui alimentent notre monde de plus en plus numérique ».

Pour le 2e trimestre, Intel s’attend ainsi à réaliser un chiffre d’affaires hors mémoires de 17,8 milliards de dollars (-2% par rapport au 2e trimestre 2020), et vise pour l’ensemble de l’exercice un CA annuel hors mémoires de 72,5 milliards de dollars (-1% par rapport à 2020), soit 500 M$ de plus que sa prévision de janvier.

Le plan d’investissements d’Intel pour la seule année 2020 prévoit 19 à 20 milliards de dollars.

Voir la présentation d’Intel