Sélectionner une page

L’Union européenne et le Japon scellent leur partenariat dans les semiconducteurs

L’Union européenne et le Japon scellent leur partenariat dans les semiconducteurs

Thierry Breton, commissaire européen en charge du marché intérieur, et Yasutoshi Nishimura, ministre japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (METI), ont signé à Tokyo le 4 juillet un protocole de coopération (MoC) afin de renforcer leur collaboration bilatérale dans les semiconducteurs.

L’accord comprend plusieurs volets : mécanisme d’alerte précoce pour la chaîne d’approvisionnement des semiconducteurs ; recherche et développement ; compétences avancées pour l’industrie des semiconducteurs ; cas d’utilisation d’applications de semiconducteurs et, enfin transparence des subventions au secteur des semiconducteurs.

Les signataires ont ainsi notamment l’intention de développer un mécanisme d’alerte précoce conjoint pour la chaîne d’approvisionnement des semiconducteurs, en vue de partager des informations et de coopérer pour faire face aux perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

L’Europe et le Japon ont également l’intention d’établir une coopération approfondie en matière de recherche et de développement de composants essentiels pour la fabrication de puces et de la prochaine génération de technologies de semiconducteurs, notamment des approches conjointes sur les alternatives aux produits chimiques fluorés, tels que les PFAS, compte tenu de l’importance de ces composants pour la fabrication de semiconducteurs. Afin de poursuivre la coopération en matière de recherche et de développement, les participants entendent mettre en place des programmes de recherche collaborative, pour lesquels ils s’efforceront de trouver les meilleures possibilités de financement.

L’Europe et le Japon reconnaissent l’importance des semiconducteurs de pointe pour permettre un large éventail d’applications. Ils ont donc l’intention de promouvoir les échanges sur la création de cas d’utilisation pour les semiconducteurs de pointe par le biais d’ateliers UE-Japon.

Enfin, l’Europe et le Japon reconnaissent que la transparence des subventions est un outil clé pour uniformiser les règles du jeu et ont donc l’intention de partager des informations spécifiques sur le soutien public accordé au secteur des semiconducteurs. Ils vont mettre en place un mécanisme commun pour s’informer mutuellement de ces aides publiques, en vue d’accroître la transparence.

Lire le MoC signé par l’UE et le Japon

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This