Convaincu que rester un généraliste deviendra à terme une faiblesse plutôt qu’une force, Nexans entend devenir un pure player de l’électrification qui ne représente aujourd’hui que 55% de son chiffre d’affaires. Le groupe va donc simplifier son modèle opérationnel en passant de 8 macro-secteurs représentant 34 sous-secteurs à 4 secteurs englobant 12 sous-secteurs.

Nexans deviendra ainsi un acteur unique et entièrement intégré couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de l’électrification, de la phase de production d’énergie jusqu’au consommateur final, en passant par la transmission et la distribution d’énergie.

Nexans entend positionner l’ensemble de ses opérations sur la chaîne de valeur de l’électrification, de la Production d’énergie jusqu’à sa Consommation en passant par sa Transmission et sa Distribution. Le groupe renforcera son positionnement sur les marchés des fermes éoliennes offshore et de l’interconnexion notamment par des investissements supplémentaires à hauteur de 200 millions d’euros. Dans le domaine de la Distribution, Nexans va renforcer ses solutions clé en main associant câbles et accessoires à des services d’installation, à la conception d’architecture, à des systèmes intelligents et à la gestion d’actifs. Dans le domaine de la Consommation, Nexans va centrer son offre sur la sécurité électrique des utilisateurs finals, la compétitivité de l’offre grâce à une chaîne d’approvisionnement sans faille et des produits faciles à utiliser et installer, ainsi que des produits intelligents intégrés à un écosystème digital.

D’ici à 2024, Nexans compte ainsi devenir un pure player de l’électrification, avec un chiffre d’affaires standard compris entre 6 et 7 milliards d’euros et une rentabilité plus élevée avec un EBITDA compris entre 10 à 12% du chiffre d’affaires, et une génération de trésorerie renforcée entre 500 et 600 millions d’euros (avant fusions, acquisitions et opérations de capital).

Dans un premier temps, Nexans vise un chiffre d’affaires standard compris entre 3,5 et 3,7 milliards d’euros sur son portefeuille en électrification existant, et une marge d’EBITDA comprise entre 11 et 13% contre 8 et 10% en 2021. Pour atteindre cette progression, le groupe entend continuer à rationaliser sa structure de coûts et améliorer sa performance industrielle, faire fructifier ses innovations et ses investissements dans le navire câblier Aurora et dans l’expansion de son usine de câbles sous-marins haute tension de Charleston (États-Unis), ainsi qu’investir dans des capacités supplémentaires dans le segment Haute Tension et Projets.

Dans un second temps, le groupe réorientera le reste de son portefeuille par une série de cessions, mais aussi d’opérations transformantes et d’acquisitions complémentaires ciblées, visant à compléter son offre en électrification.

En 2020, Nexans a généré un chiffre d’affaires de 5,7 milliards d’euros, employant près de 25 000 personnes dans 38 pays. Le groupe conçoit des solutions et services tout au long de la chaîne de valeur dans trois principaux domaines d’activités : Bâtiment & Territoires (notamment les équipements, les réseaux intelligents, l’e-mobilité), Haute Tension & Grands Projets (notamment les fermes éoliennes offshore, les interconnexions sous-marines, la haute tension terrestre) et Industrie & Solutions (notamment les énergies renouvelables, les transports, le secteur pétrolier et gazier, l’automatisation).

Voir la présentation détaillée de la stratégie de Nexans dans l’électrification