Renault et le laboratoire Heudiasyc, une unité mixte de recherche entre l’Université de Technologie de Compiègne et le CNRS, créent un nouveau laboratoire de recherche commun appelé SIVALab (Laboratoire des Systèmes Intègres pour le Véhicule Autonome), qui sera basé à Compiègne. Lancé pour quatre ans reconductibles, ce laboratoire sera spécialisé dans les systèmes de localisation et de perception pour les véhicules autonomes.

A travers ce partenariat scientifique et technologique, se concrétise une relation de confiance de plus de dix années entre Renault et Heudiasyc. L’objet d’étude principal de cette collaboration portera sur la fiabilité, l’intégrité et la précision des systèmes de perception et de localisation utilisés pour la navigation des véhicules autonomes communicants. Les données analysées proviendront non seulement des capteurs du véhicule, mais aussi de cartes de navigation pré-établies et de l’extérieur, via des liaisons dynamiques vers les autres usagers de la route et les infrastructures. Grâce à une gestion intelligente de la combinaison de ces multiples données, le véhicule disposera d’une meilleure capacité à se situer dans son environnement qu’il ne pourrait le faire seul avec ses capteurs.

« Notre stratégie partenariale est de cibler, pour chaque thème de recherche, les meilleurs laboratoires et de s’engager dans une relation de confiance sur le long terme. Cela nous permet de réaliser des projets d’envergure et d’excellence en partageant notre vision et concentrant nos moyens. Nous avons choisi le laboratoire Heudiasyc pour travailler les briques technologiques de perception et de localisation des véhicules autonomes de demain », explique Virginie Maillard, directeur de la recherche et de la stratégie recherche pour le Groupe Renault.

« Le laboratoire Heudiasyc, en cohérence avec la stratégie de ses tutelles UTC et CNRS, travaille depuis plus d’une vingtaine d’années sur le véhicule intelligent. Nous nous sommes associés il y a quelques années à Renault sur les thématiques de perception et de localisation car nous partageons une vision commune des enjeux scientifiques et technologiques. De plus, le laboratoire commun SIVALab s’appuiera sur les plateformes de véhicule autonome d’Heudiasyc sur base Renault ZOE, financées dans le cadre de l’Equipex Robotex, avec le soutien de la Région Hauts de France et du Feder. Des essais sur route seront envisagés dans le cadre d’un partenariat avec l’Agglomération de la Région de Compiègne. », indique Ali Charara, directeur du laboratoire Heudiasyc.

Heudiasyc (Heuristique et Diagnostic des Systèmes Complexes), unité mixte de recherche entre l’Université de Technologie de Compiègne et le CNRS, opère dans le domaine des sciences et technologies de l’information et de la communication, à savoir l’informatique, l’automatique, la robotique, la décision et l’image. Le laboratoire dispose de plusieurs plateformes expérimentales et démonstrateurs : supervision ferroviaire, véhicules intelligents/autonomes, drones, salle immersive de réalité virtuelle, etc. L’activité scientifique d’Heudiasyc est organisée autour de 4 équipes : ASER (Automatique, Systèmes Embarqués, Robotique), DI (Décision, Image), RO (Réseaux, Optimisation) et ICI (Information, Connaissance, Interaction). Le laboratoire regroupe plus de 155 personnes et accueille une cinquantaine de stagiaires par an.