Sélectionner une page

Seconde phase de la Nouvelle France Industrielle : 5 piliers et 9 solutions industrielles

Seconde phase de la Nouvelle France Industrielle : 5 piliers et 9 solutions industrielles

Emmanuel Macron a lancé ce lundi à Nantes, la seconde phase de la Nouvelle France Industrielle, articulée sur un nombre resserré de solutions, pour faire suite aux 34 plans lancés en 2013. Fonctionnant en matrice, le projet « Industrie du futur » repose sur cinq piliers : développer l’offre technologique ; accompagner les entreprises dans cette transformation ; former les salariés ; renforcer la coopération internationale sur les normes et promouvoir l’industrie du futur française. Il consacre 9 solutions industrielles : ville durable, mobilité écologique, transports de demain, médecine du futur, objets intelligents, confiance numérique, économie des données, alimentation intelligente et nouvelles ressources.

Depuis le lancement des 34 plans de la Nouvelle France Industrielle en 2013, plus de 330 projets ont été soutenus à hauteur de 1,5 milliard d’euros par l’État pour un investissement total de 3,7 milliards d’euros.

Capitalisant sur le travail accompli par les chefs de projet et sur les enseignements de la revue stratégique des plans initiée par le ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, la phase 2 de la Nouvelle France Industrielle poursuit trois objectifs :

  • Adresser plus directement les besoins et les marchés – La nouvelle architecture veut sortir de la « logique de silo « pour proposer directement des solutions, offres intégrées de biens et de services, répondant à un nombre resserré de marchés prioritaires
  • Acquérir une dimension internationale plus forte – L’agence Business France, associée à la revue des plans, sera mobilisée pour attirer de nouveaux investisseurs en France et promouvoir les solutions de la Nouvelle France Industrielle à l’international
  • Piloter plus efficacement le dispositif – Le regroupement des priorités doit permettre un pilotage plus resserré, plus réactif et plus agile de la démarche.

5piliers-180515macron-180515Premier des cinq piliers du projet Industrie du Futur, le développement de l’offre technologique visera des projets structurants des entreprises sur les marchés où la France peut acquérir d’ici 3 à 5 ans un leadership européen, voire mondial : la fabrication additive (impression 3D, recherches sur matériaux et les processus numériques), la virtualisation de l’usine et les objets connectés, domaines où la France jouit d’une position forte sur les logiciels liés à la numérisation des processus de conception et de production et enfin la réalité augmentée. Un premier appel à projets sur les technologies de l’Industrie du Futur sera lancé en septembre. Au sein du programme d’investissements d’avenir, 305 M€ de subventions et avances remboursables de l’action PIAVE (Projets industriels d’avenir) et 425 M€ du fonds SPI (Sociétés de projets industriels) pourront en partie soutenir cette ambition.

2000 entreprises accompagnées au cours des deux prochaines années

L’accompagnement des entreprises vers l’Industrie du Futur constitue la principale nouveauté de cette seconde phase. Des diagnostics seront proposés aux PME et aux ETI industrielles par les régions avec l’appui de l’Alliance pour l’Industrie du Futur. Sur la base d’un référentiel partagé, 15 000 entreprises seront sensibilisées et 2000 entreprises accompagnées au cours des deux prochaines années. 200 à 300 experts seront formés afin de labelliser leurs projets sur l’ensemble du territoire. Il s’agit de soutenir les entreprises qui investiront dans la modernisation de leurs capacités de production, à l’appui d’un référentiel national de l’Industrie du Futur qui édictera les bonnes pratiques.

macronNantes-180515Outre des initiatives concernant la formation des salariés, la promotion de l’Industrie du Futur sera assurée par le lancement d’au moins 15 projets vitrines, et l’organisation d’un grand événement de visibilité internationale sur l’Industrie du Futur à Paris sur le modèle de la Foire de Hanovre. La coopération sur les normes et les standards européens et internationaux sera renforcée. Enfin, le périmètre et la gouvernance du projet Industrie du Futur ont été conçus pour s’interfacer naturellement avec la plateforme « Industrie 4.0 » allemande. Cette coopération s’incarnera dans des projets communs, des projets pilotes ou de développements technologiques.

Les différentes feuilles de route réactualisées des neuf solutions industrielles retenues pour la phase 2 de l’industrie du futur sont détaillées dans le document de 64 pages remis par le ministère. L’électronique y a souvent sa part : ville durable, mobilité écologique, transports de demain, médecine du futur, objets intelligents, confiance numérique, notamment. Sur les 34 plans initiaux, 31 ont été réassemblés dans ces neuf priorités industrielles. Les projets portant sur les drones civils, l’e-éducation et les énergies renouvelables, seront, quant à eux, au programme d’autres initiatives des pouvoirs publics.

Suivez la manifestation en direct

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This