Sélectionner une page

Thales Alenia Space franchit de nouvelles étapes dans les programmes de navigation par satellite EGNOS et Galileo

Thales Alenia Space franchit de nouvelles étapes dans les programmes de navigation par satellite EGNOS et Galileo

Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), a signé un contrat avec l’Agence de l’Union européenne pour le Programme spatial (EUSPA) visant à développer, qualifier et déployer la nouvelle version d’EGNOS, le système européen de navigation par satellite.

Thales Alenia Space a également franchi un nouveau jalon dans le cadre du programme Galileo, avec l’intégration d’un nouveau satellite au segment sol de mission GMS (Ground Mission Segment) de Galileo, qui permettra d’améliorer le service de positionnement au profit de 3,3 milliards d’utilisateurs.

EGNOS, programme phare de l’Union Européenne, est le système européen de navigation par satellite visant à améliorer les messages de positionnement fournis par le système GPS (Global Positioning System) et prochainement Galileo. Déployé depuis 2005 et opérationnel en « service ouvert » depuis 2009, le système EGNOS actuel a été développé sous la maîtrise d’œuvre de Thales Alenia Space et est géré par l’EUSPA. Le système EGNOS améliore la précision, la fiabilité et l’intégrité du positionnement en apportant un gain de performances aux systèmes globaux de navigation par satellite (GNSS) tels que le GPS et, à l’avenir, Galileo. Lancé en 2011, le service Safety of Life (SoL) d’EGNOS a amélioré la sécurité et l’efficacité du secteur aérien au profit des opérateurs européens.

Thales Alenia Space fournira à l’EUSPA et à la communauté de la Navigation de l’Union Européenne une nouvelle version d’EGNOS (V243), dont le fonctionnement sera sécurisé par NLES-G3, la toute nouvelle technologie de station sol NLES (Navigation Land Earth Station) développée par Thales Alenia Space. Cette dernière transmet le message EGNOS contenant toutes les corrections de précision et d’intégrité aux satellites en orbite géostationnaire pour diffusion aux opérateurs du secteur aérien. La version NLES-G3 de Thales Alenia Space sera intégrée avec un nouveau satellite géostationnaire, « GEO3 », qui améliorera le système EGNOS et ses performances de bout en bout. La certification et la mise en service de cette toute dernière version est prévue pour 2024.

Un nouveau jalon du programme Galileo améliorera le service de positionnement au profit de 3,3 milliards d’utilisateurs

Thales Alenia Space, maître d’œuvre de la première génération du segment sol de mission (GMS) de Galileo, a également franchi un nouveau jalon, alors même que la constellation Galileo est en passe d’entamer ses dernières phases de déploiement, avec le lancement du satellite GSAT0223 qui a porté la constellation opérationnelle à 23 satellites pour le positionnement et à 25 satellites pour la Recherche & le Sauvetage (SAR).

Le nouveau satellite a été placé en orbite avec succès, et les signaux de sa charge utile ont été intégrés dans la chaîne opérationnelle du GMS. Ce dernier génère les éphémérides par satellite les plus précises au monde, de l’ordre du décamètre. Avec la mise en service de ce satellite, le GMS desservira désormais plus de 3,3 milliards d’utilisateurs de Galileo qui bénéficieront d’un service de positionnement et d’horaire plus performant. Galileo est le système mondial de navigation par satellite (GNSS) de l’Europe. Opérationnel depuis le 15 décembre 2016, les premiers services Galileo sont entièrement interopérables avec le GPS, tout en offrant aux utilisateurs des performances et des niveaux de services accrus, ainsi qu’un positionnement bien plus précis.

Société commune entre Thales (67%) et Leonardo (33%), Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 2,15 milliards d’euros en 2021 et emploie environ 8900 personnes dans 10 pays, avec 17 sites en Europe et une usine aux États-Unis.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This