L’équipementier automobile Valeo a publié hier des résultats annuels marqués par la crise du Covid-19, enregistrant une perte nette 1089 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires en chute de 14%, à 16,2 milliards d’euros. Il est vrai que la production automobile mondiale aura baissé de 17% en 2020. Mais pour 2021, Valeo table sur un redressement de 10% de la production mondiale de voitures.

Ce scénario repose sur l’hypothèse que les pertes de production du 1er semestre résultant de la pénurie de composants électroniques seraient compensées au 2nd semestre. L’équipementier estime en effet que le recul de la production de véhicules à cause de la pénurie de composants électronique devrait représenter dans le monde environ 850 000 unités au 1er trimestre, mais que la pénurie s’arrêtera à la fin du 1er semestre.

Dans ce contexte, le groupe se fixe comme objectif pour l’année 2021 une poursuite de la surperformance par rapport au marché et une amélioration de la performance financière malgré des coûts additionnels estimés à environ 80 millions d’euros, liés aux perturbations d’approvisionnement et à la hausse du prix de certaines matières premières.

Valeo vise ainsi un chiffre d’affaires compris entre 17,6 et 18,2 milliards d’euros en 2021, à comparer à 16,2 milliards en 2020.

L’an passé, le CA de Valeo aura ainsi cédé 14% à périmètre et taux de change constant par rapport à 2019. Mais au 2e semestre, le chiffre d’affaires de l’équipementier a représenté 9378 M€, en recul de 3% seulement par rapport au 2e semestre 2019.

La production automobile mondiale a été en baisse de 17% sur l’année 2020. Elle tient compte de l’impact de la crise Covid au 1er semestre (-34 % par rapport au 1er semestre 2019) et de la forte reprise d’activité enregistrée au second semestre, notamment en Chine (+8 %).

Côté commandes, après un 1er semestre marqué par la crise de la Covid 19 qui avait fortement ralenti l’activité commerciale, Valeo retrouve au 2nd semestre un niveau normal de prises de commandes. Elles atteignent 13,3 milliards d’euros (contre 10,9 milliards d’euros enregistrés sur la même période en 2019), soit 1,7 fois son chiffre d’affaires première monte sur la même période. La part des innovations dans les prises de commandes qui s’élève à 56%, confirme le bon positionnement des produits et des nouvelles technologies de Valeo dans les domaines de l’électrification des motorisations et de l’ADAS, souligne le groupe.

« Après un premier semestre marqué par une baisse sans précédent de la production automobile mondiale, Valeo a réalisé de bons résultats au second semestre, prouvant sa forte capacité de rebond et ses atouts dans le contexte actuel. Dans un contexte d’accélération de la demande pour une mobilité électrique et plus sûre, nous bénéficions d’un positionnement unique dans l’électrification et l’ADAS. Plus que jamais, les choix stratégiques que nous avons faits ces dernières années se révèlent pertinents et nous rendent confiants dans notre capacité à surperformer le marché automobile mondial dans la durée et à améliorer nos marges, tout en étant prudents en 2021 en raison de la pénurie conjoncturelle de composants électroniques », a déclaré Jacques Aschenbroich, p-dg de Valeo, commentant les résultats de l’exercice.

Voir la présentation des résultats du groupe