Sélectionner une page

413 milliards d’euros pour la loi de programmation militaire 2024-2030

413 milliards d’euros pour la loi de programmation militaire 2024-2030

A l’occasion du Conseil des ministres du 4 avril, le ministre des armées a présenté un projet de loi relatif à la programmation militaire (LPM) pour les années 2024 à 2030 et portant diverses dispositions intéressant la défense.

Cette quatorzième LPM vise à garantir notre autonomie stratégique dans le contexte géopolitique instable et imprévisible décrit par la Revue nationale stratégique (RNS) rendue publique le 9 novembre 2022, marqué par le retour d’une guerre de haute intensité sur le sol européen, par les crises sanitaire et climatique, par une interdépendance profonde entre scènes nationale et internationale, notamment dans les domaines politique, énergétique et économique.

La future LPM confirme et amplifie l’effort de défense engagé par la précédente (loi n° 2018-607 du 13 juillet 2018 relative à la programmation militaire pour les années 2019 à 2025 et portant diverses dispositions intéressant la défense). Elle traduit la volonté politique de mettre un terme à plusieurs décennies de diminution de nos capacités militaires.

Cette loi de transformation succède à une loi de réparation. Elle renforce encore les moyens de la précédente LPM, qui étaient de 295 milliards d’euros sur cinq ans, en prévoyant un effort de 400 milliards d’euros de crédits budgétaires sur sept ans, ce qui permettra de couvrir un besoin militaire de 413 milliards d’euros. Dès 2024, le budget des armées augmentera de 3,1 milliards d’euros.

La LPM visera à le ministère des armées des moyens de préparer et de mobiliser la base industrielle et technologique de défense pour la construction d’une véritable « économie de guerre », en donnant à l’État les moyens législatifs nécessaires pour assurer ses approvisionnements stratégiques et pour répondre à ses besoins en toutes circonstances. Enfin, elle devra renforcer la crédibilité stratégique et opérationnelle de l’État, en permettant notamment à l’État de faire face à l’extension de la conflictualité, dans les domaines de la lutte contre les drones malveillants, de la conduite des opérations spatiales, du nucléaire de défense, du contrôle des activités sous-marines ou encore de la sécurité des systèmes d’information.

L’Assemblée nationale doit examiner le projet de LPM à mi-mai 2023. Le Sénat s’en saisira ensuite mi-juin, avec une promulgation par le gouvernement qui devrait intervenir  autour du 14 juillet.

Voir le détail du projet de la LPM 2024-2030

Voir le détail des équipements prévus sous forme de tableaux (à partir de la page 103)

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This