L’industrie américaine des semiconducteurs se pâme d’aise : Jo Biden a répondu à ses attentes, officialisant le 31 mars un programme de soutien de 50 milliards de dollars pour la R&D et la production de semiconducteurs sur le sol américain. Mieux, le président américain demande au Congrès que les semiconducteurs soient au menu des 50 milliards de dollars que la National Science Foundation (NSF) consacrera à la recherche fondamentale dans les technologies futures.

Dans son plan de relance à 2000 milliards de dollars (voir le communiqué de la Maison Blanche), les semiconducteurs figurent ainsi en bonne place : outre les 50 milliards du CHIPS For America Act (*) soutenu à la fois au Congrès par les Démocrates et les Républicains, les 50 milliards alloués à la NSF iront ainsi en partie aux puces, aux côtés des l’informatique, des technologies de communication, des technologies énergétiques avancées et des biotechnologies. Tous secteurs confondus, le Président demande également au Congrès de fournir 30 milliards de dollars de financement supplémentaire pour la R&D qui stimule l’innovation et la création d’emplois, y compris dans les zones rurales. Son plan investira également 40 milliards de dollars dans la mise à niveau des infrastructures de recherche dans les laboratoires du pays, y compris les installations physiques et les capacités et réseaux informatiques.

La Semiconductor Industry Association (SIA) a réagi très favorablement à cette annonce par la déclaration de son président John Neuffer : « Le plan du président va investir de manière ambitieuse dans les travailleurs américains des semiconducteurs, la fabrication et l’innovation – trois pierres angulaires de la force de l’Amérique et de son avenir. Les semiconducteurs sont essentiels à l’économie américaine et à la création d’emplois, à la sécurité nationale et aux infrastructures essentielles. Nous saluons le leadership du Président sur cette question et nous sommes impatients de travailler avec l’Administration et le Congrès pour promouvoir la compétitivité mondiale des États-Unis dans les semiconducteurs et les nombreuses technologies essentielles qu’ils permettent, tout en garantissant un système d’imposition des sociétés compétitif à l’échelle mondiale ».

Comme à chaque fois, la SIA rappelle que la part de la capacité mondiale de fabrication de semiconducteurs aux États-Unis est passée de 37% en 1990 à 12% aujourd’hui. La SIA représente 98% de l’industrie américaine des semi-conducteurs en chiffre d’affaires.

De même, SEMI, l’association industrielle au service de la chaîne d’approvisionnement mondiale de conception et de fabrication d’électronique, mais qui représente plus spécifiquement les fournisseurs d’équipements et de matériaux pour les semiconducteurs, a applaudi sans réserve l’inclusion d’initiatives visant à renforcer la fabrication et la recherche de semiconducteurs aux États-Unis et appelle à investir dans le plan d’emploi américain de l’administration Biden.

« Inverser la baisse de 50% de la part américaine de la capacité de fabrication de semiconducteurs au cours des 20 dernières années nécessite une action audacieuse, et le soutien de l’administration Biden à un financement important pour soutenir l’industrie dans son plan pour l’emploi américain est un pas en avant important. Le financement des dispositions autorisées du CHIPS For America Act et la mise en place d’un crédit d’impôt à l’investissement pour soutenir les investissements dans la chaîne d’approvisionnement américaine des semiconducteurs feront des États-Unis un endroit compétitif à l’échelle mondiale pour les nouvelles installations de semiconducteurs. L’accent mis par le plan sur le développement de la main-d’œuvre dans l’industrie est également encourageant », a déclaré Ajit Manocha, président de SEMI.

(*) Reconnaissant le rôle essentiel que jouent les semiconducteurs dans l’avenir des États-Unis, le Congrès a adopté en janvier le CHIPS for America Act dans le cadre de la loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA) de l’exercice 2021. La nouvelle loi appelle à des incitations pour la fabrication nationale de semiconducteurs et des investissements dans la recherche sur les puces, mais manquait jusqu’ici un financement pour que ces dispositions deviennent réalité.