Sélectionner une page

CHIPS for America Act | Sanctions contre Huawei : les USA cherchent la bonne politique

CHIPS for America Act | Sanctions contre Huawei : les USA cherchent la bonne politique

D’un côté, la SIA applaudit le projet de loi CHIPS for America Act déposé hier au Congrès pour soutenir l’industrie américaine des fabricants de semiconducteurs à coup de milliards. De l’autre, Strategy Analytics déplore, dans un rapport, la politique du gouvernement américain de sanctions contre Huawei annoncée en mai 2020 qui « menace les exportations, l’innovation et le leadership mondial de l’industrie américaine des semiconducteurs ».

Le rapport de Strategy Analytics intitulé « Huawei Sanctions : Bad for Telecoms, Global Semiconductors and the US Economy » détaille les effets à court et à long terme de la politique de l’administration Trump sur les entreprises américaines de semiconducteurs, l’industrie du sans-fil mondial et le commerce international en général.

« La nouvelle politique commerciale dirigée contre Huawei semble être davantage motivée par la politique intérieure américaine que par une compréhension claire du commerce international dans le secteur des technologies. Les États-Unis ont des désaccords légitimes avec la Chine, mais les dommages causés à l’industrie américaine des semiconducteurs par cette nouvelle politique conduiraient au départ à 7 milliards de dollars de ventes perdues et mettraient en danger la compétitivité future de l’industrie en réduisant les dépenses de R&D, dépassant de loin les avantages attendus pour les États-Unis », a commenté Christopher Taylor, directeur de l’actiivté RF & Wireless Components et auteur du rapport.

Stephen Entwistle, vice-président des technologies stratégiques chez Strategy Analytics, a ajouté : « Les fournisseurs de semiconducteurs Broadcom, Intel, Micron, Skyworks et Qualcomm et bien d’autres seront affectés. L’industrie américaine des semiconducteurs emploie environ 250 000 personnes, et une perte de leadership américain en matière de semiconducteurs mettrait ces emplois en danger, avec un effet multiplicateur de 3 ou 4 sur les emplois indirects. Les sociétés étrangères de semiconducteurs utilisant la technologie américaine, notamment MediaTek et le fondeur TSMC, sont également interdites de vente à Huawei en vertu de la politique, ce qui affectera l’ensemble de l’industrie électronique ».

CHIPS for America Act : des dizaines de milliards en soutien à l’industrie des puces

De son côté, la SIA, l’association américaine des fabricants de semiconducteurs, applaudit un projet de loi déposé hier au Congrès pour soutenir l’industrie américaine des fabricants de semiconducteurs. Intitulée Making Helpful Incentives to Produce Semiconductors for America (CHIPS for America Act), cette loi, si elle était votée, mobiliserait des dizaines de milliards de dollars pour inciter à la recherche et à la fabrication sur le sol américain au cours des 5 à 10 prochaines années afin de renforcer et maintenir le leadership américain dans la technologie des semiconducteurs.

« Les semiconducteurs ont été inventés en Amérique et les entreprises américaines sont toujours en tête du monde dans la technologie des puces aujourd’hui, mais en raison des investissements importants des gouvernements de nos concurrents mondiaux, les États-Unis ne représentent aujourd’hui que 12% de la capacité mondiale de fabrication de semiconducteurs », a déploré Keith Jackson, CEO de ON Semiconductor et qui préside la SIA en 2020. « La loi CHIPS for America aiderait notre pays à relever ce défi, à investir dans la fabrication et la recherche en semiconducteurs et à rester le leader mondial de la technologie des puces, qui est stratégiquement importante pour notre économie et notre sécurité nationale. Nous applaudissons le groupe bipartisan de dirigeants du Congrès pour avoir présenté ce projet de loi et exhortons le Congrès à adopter une législation qui renforce la fabrication et la recherche de semiconducteurs aux États-Unis », a-t-il ajouté.

Les États-Unis maintiennent actuellement une empreinte de fabrication de puces stable, mais les tendances sont préoccupantes, souligne la SIA qui rappelle que des fabs sont implantées dans 18 Etats fédéraux et que les semiconducteurs se classent au cinquième rang des exportations du pays. Cependant, des incitations importantes à la fabrication de semiconducteurs ont été mises en place par d’autres pays, et la croissance de la fabrication de semiconducteurs aux États-Unis est à la traîne de ces pays en raison principalement d’un manque d’incitations fédérales, insiste l’organisation professionnelle.

La loi CHIPS for America comprend une série d’incitation aux investissements fédéraux pour faire progresser la fabrication de semiconducteurs aux États-Unis, dont 10 milliards de dollars pour un nouveau programme de subventions fédéral qui inciterait à de nouvelles installations d’usines de semiconducteurs. Le projet de loi comprend également un crédit d’impôt à l’investissement pour l’achat de nouveaux équipements de fabrication de semiconducteurs et d’autres investissements dans les installations.

Concernant la recherche, les entreprises américaines de conception et de fabrication de semiconducteurs investissent environ un cinquième de leurs revenus dans la R&D, soit près de 40 milliards de dollars en 2019, ce qui représente le deuxième taux d’investissement en recherche le plus élevé de toutes les industries. Les investissements du gouvernement fédéral dans la recherche sur les semiconducteurs, cependant, ne représentent qu’une petite fraction du total de la R&D et sont restés relativement stables en pourcentage du PIB depuis de nombreuses années. Pendant ce temps, la Chine et d’autres pays augmentent leurs investissements gouvernementaux dans la recherche, déplore la SIA.

La loi CHIPS for America permettrait d’importants investissements fédéraux pour promouvoir la recherche sur les semiconducteurs et stimuler les percées technologiques. Le projet de loi établirait un Centre national de technologie des semiconducteurs pour mener des recherches avancées, et créer un centre sur le packaging avancé.

« Alors que nos concurrents mondiaux investissent largement pour attirer la fabrication de semiconducteurs avancés sur leur sol, les États-Unis doivent se lancer dans le jeu et faire de notre pays un endroit plus compétitif pour produire cette technologie stratégiquement importante », a déclaré John Neuffer, CEO de la SIA. A suivre.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This