Selon VLSI Research, la transformation numérique des principales économies mondiales a provoqué de graves pénuries de semiconducteurs, entraînant une énorme augmentation de la demande de capacités de production de puces et d’équipements pour SC. Les pénuries s’étendent de l’automobile à d’autres secteurs tels que les téléphones mobiles et l’électronique grand public.

Les prix des semiconducteurs et des tranches augmentent rapidement, tandis que les carnets de commandes des fournisseurs d’équipements pour SC sont complets pour 12 mois. En outre, les gouvernements sont préoccupés par la sécurité de la chaîne d’approvisionnement, et ils sont prêts à soutenir la fabrication de semiconducteurs. En conséquence, les perspectives pour les deux prochaines années pour les machines de front-end sont très prometteuses, avec des ventes prévues en hausse de plus de 20% en 2021.

Et VLSI Research de citer pêle-mêle : les 100 milliards de dollars d’investissements de TSMC sur trois ans, les 20 milliards d’Intel et ses ambitions dans les prestations de fonderie, les projets des fabricants de mémoires (lithographie EUV, capacités supplémentaires), le plan Biden de deux fois 50 milliards, le soutien continue de la Chine à cette industrie stratégique (30 milliards), les intentions européennes (30 milliards), les initiatives gouvernementales à Taïwan, Japon, Corée et Inde.

Dans ce contexte très favorable, VLSI Research prévoit que les ventes d’équipements de front-end devraient ainsi progresser de 22% en 2021, à 78 milliards de dollars, pour des investissements totaux dans les fabs de 133 milliards (+22%). Le marché des circuits intégrés pourrait croître de 20% cette année, à 462 milliards de dollars, tandis que le marché des systèmes électroniques qui intègrent ces puces pourrait progresser de 7%, à 2324 milliards de dollars, avance VLSI Research.