Après une baisse de 8% des investissements dans les usines de semiconducteurs en 2019, SEMI prévoit un recul de 4% cette année, avant une hausse de 24% en 2021 pour atteindre un record de 67,7 milliards de dollars, soit 10% de plus que les 65,7 milliards de dollars précédemment prévus pour l’an prochain.

Les dépenses mondiales d’équipements pour la fabrication des semiconducteurs ont diminué séquentiellement de 15% au premier trimestre de 2020 – soit moins que les 26% de baisse prévue par SEMI en février. L’organisation professionnelle prévoit une augmentation des investissements au second semestre 2020, hausse qui ne permettra pas cependant d’éviter un recul de 4% des dépenses d’équipement de fabrication pour l’ensemble de l’année.

Certes, la hausse du chômage suite à la pandémie entraînera une baisse des ventes de smartphones et de voitures neuves. Malgré tout, la transformation numérique et la nécessité de communiquer continueront de stimuler la croissance de l’industrie, car les services cloud, le stockage sur serveur, les jeux et les applications de santé stimulent la demande de mémoires et d’appareils informatiques, souligne SEMI.

En 2021, les dépenses d’équipements pour la fabrication des mémoires devraient ainsi représenter 30 milliards de dollars, à comparer à 29 milliards pour les usines de circuits logiques avancés et les fonderies.


Par type de produits, le sous-segment des mémoires flash NAND 3D contribuera à alimenter la frénésie des dépenses avec une augmentation de 30% des investissements cette année puis une croissance de 17% en 2021, souligne SEMI. Les investissements dans les usines de mémoires Drams devraient reculer de 11% cette année, avant de rebondir de 50% l’an prochain. Chez les fondeurs et les fabricants de circuits logiques avancés, les investissements repartiraient à la hausse de 16% en 2021, après une baisse de 11% cette année.

Certains segments dont les investissements en équipements de fabrication sont d’un volume plus faible, afficheront des taux d’évolution impressionnants. Les capteurs d’image enregistreraient une augmentation de leurs dépenses en équipements de production de 60% en 2020, puis de 36% en 2021. Les investissements dans les usines de circuits analogiques et mixtes augmenteraient de 40% en 2020, puis de 13% en 2021. Quant aux circuits de puissance, les investissements devraient enregistrer une croissance de 16% en 2020 avant un bond de 67% en 2021.