Sélectionner une page

IoT : Linxens et l’Université Clermont Auvergne s’associent au sein d’un laboratoire commun

IoT : Linxens et l’Université Clermont Auvergne s’associent au sein d’un laboratoire commun

Ce laboratoire a pour ambition d’améliorer les systèmes IoT en termes de fonctionnalités, de miniaturisation, de réduction de coût et surtout d’impact environnemental en réduisant leur consommation.

Le groupe Linxens et l’Université Clermont Auvergne vont inaugurer mercredi 26 juin un laboratoire commun dédié au développement de solutions innovantes et respectueuses de l’environnement dans le domaine des objets connectés.

Le laboratoire pour l’Internet des Objets Appliqué à l’Environnement, ou IoTAE, est le fruit d’une collaboration entre la Fédération des Recherches en Environnement (FRE), dans laquelle sont impliqués des scientifiques de l’Université Clermont Auvergne (UCA), de l’INRAE (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) et du CNRS, et le groupe Linxens, l’un des principaux concepteurs et fabricants de solutions de connectivité pour les cartes à puce, l’identité électronique, la santé et l’Internet des objets (IoT).

Créé pour une durée initiale de quatre ans sur la base d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche, ce laboratoire a pour ambition d’apporter une contribution scientifique portant sur l’amélioration des systèmes adossés à l’IoT en termes de fonctionnalités, de miniaturisation, de réduction de coût et surtout d’impact environnemental. Plus particulièrement, l’objectif est de réaliser des objets communicants intelligents autonomes en limitant la transmission énergivore des données.

La collaboration avec Linxens permettra de valoriser ces innovations par une mise sur le marché de dispositifs communicants de nouvelle génération qui fourniront une solution adaptée pour répondre aux enjeux écologiques et sociétaux d’avenir. Ces dispositifs seront notamment conçus pour minimiser leur empreinte carbone et optimiser leur efficacité énergétique. Il s’agit là d’un réel impératif dans la mesure où certains experts estiment que le parc mondial d’objets connectés atteindra plus de 40 milliards d’appareils en 2025, soit le double du parc actuel qui représente déjà une consommation électrique équivalente à celle d’un État qui se situerait au sixième rang des pays consommateurs d’électricité.

L’inauguration de ce laboratoire se déroulera ce jeudi dans le bâtiment de l’INRAE situé sur le Campus des Cézeaux, à Aubière (63).

Groupe international basé en France, Linxens conçoit et fabrique des microconnecteurs et des antennes RFID pour la sécurité, l’identité et l’IoT, ainsi que des capteurs biométriques et des produits wearables pour la santé connectée. Linxens possède huit usines (dont une à Mantes-la-Jolie) et sept centres de R&D (dont un à Mantes-la-Jolie et un à Clermont-Ferrand) à travers le monde et a réalisé un chiffre d’affaires de 566 millions d’euros en 2023.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This