Sélectionner une page

Lacroix dispose d’une enveloppe de 100 millions d’euros pour des projets d’acquisition

Lacroix dispose d’une enveloppe de 100 millions d’euros pour des projets d’acquisition

A l’occasion de la publication de ses résultats semestriels, le groupe Lacroix souligne que le succès de son augmentation de capital de 44,3 M€ confirme la pertinence de ses nouveaux axes stratégiques, avec en premier lieu, le renforcement de sa force de frappe en matière d’acquisitions. A l’issue de cette opération, le groupe a les moyens de déployer une enveloppe d’acquisition de l’ordre de 100 millions d’euros.

Au 1er semestre 2021, le chiffre d’affaires de Lacroix s’est élevé à 254,8 M€, à comparer à 193,5 M€ enregistrés sur la période comparable, du 1er janvier au 30 juin 2020, soit une hausse de 31,7%. Lacroix enregistre sur les 6 premiers mois de l’année une activité marquée par un retour à un niveau au-delà de la situation d’avant crise, avec une croissance de 2,8% par rapport à la période du 1er janvier au 30 juin 2019. Au premier semestre, l’EBITDA courant du groupe s’établit à 14,9 M€, soit une marge sur EBITDA courant de 5,8%.

Activité de loin la plus impactée par les conséquences de la crise sanitaire en 2020, l’activité de sous-traitance électronique profite plus largement d’un effet de base favorable avec une croissance de 38,6% par rapport à la période précédente, à 167,8 M€. Malgré un semestre marqué par les pénuries de composants, et une faiblesse persistante du secteur aéronautique, Lacroix Electronics enregistre un niveau d’activité supérieur de 0,8% à la période comparable d’avant crise (période de début janvier à fin juin 2019). Avec des hausses de prix liées au contexte d’approvisionnement pour l’essentiel répercutées aux clients, cette dynamique se retrouve dans la rentabilité de Lacroix Electronics, qui s’affiche à 4,1% de marge d’EBITDA courant (6,9 M€), contre 3,3% sur les 6 premiers mois de l’exercice 2019-2020 (5,1 M€).

Persistance des tensions d’approvisionnement

Dans un contexte du marché des composants électroniques déjà tendu, Lacroix constate une volatilité accrue des conditions d’approvisionnement sur la fin de l’année en cours, se traduisant notamment par des reports de dernière minute de livraison de composants impactant la bonne organisation de sa production et sa capacité à livrer la demande. La situation impacte les conditions de réalisation du chiffre d’affaires, et l’objectif de marge initialement annoncé ne devrait pas être atteint. Lacroix reste pour autant confiant sur sa capacité à afficher une rentabilité sensiblement proche de ses niveaux d’avant crise, à savoir une marge d’EBITDA courant entre 5,8% et 6,1%. Le groupe profitera par ailleurs des augmentations de prix répercutées aux clients l’amenant à confirmer son objectif de chiffre d’affaires de 500 M€ pour l’exercice 2021.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This