Sélectionner une page

Fusions-acquisitions en semiconducteurs : 22 milliards de dollars mobilisés depuis janvier

Fusions-acquisitions en semiconducteurs : 22 milliards de dollars mobilisés depuis janvier

Quatorze opérations de fusion-acquisition dans l’industrie des semiconducteurs ont été annoncées entre janvier et août 2021, engageant 22 milliards d’euros, selon le décompte d’IC Insights. La majeure partie de ces rachats potentiels a été faite au 1er trimestre, totalisant 15,8 milliards de dollars, soit un record pour un premier trimestre.

Après un démarrage record au 1e trimestre 2021, le rythme des annonces de fusion acquisition dans les semiconducteurs a ainsi ralenti au cours des cinq mois suivants, selon IC ​​Insights. La valeur moyenne des projets de fusion-acquisition en 2021 atteint 1,6 milliard de dollars contre 1,7 milliard de dollars pour les huit premiers mois de 2020 qui avaient enregistré le même nombre d’accords.

La valeur combinée des accords de fusion-acquisition dans les semiconducteurs annoncés au cours des huit premiers mois de 2021 est légèrement inférieure au total pour les mêmes périodes en 2019 et 2020 (24,7 milliards de dollars et 23,4 milliards de dollars, respectivement).

Le cabinet d’études rappelle que la valeur des fusions-acquisitions pour l’année 2020 a atteint le record annuel historique de 117,9 milliards de dollars, grâce à l’annonce de quatre projets majeurs au cours des quatre derniers mois de l’année.

Entre septembre et décembre 2020, la valeur combinée des transactions de fusion-acquisition a en effet grimpé à 94,5 milliards de dollars avec l’annonce de quatre méga-accords au cours de la période : l’acquisition prévue pour 40 milliards de dollars par Nvidia d’ARM ; le rachat en cours par Advanced Micro Devices pour 35 milliards de dollars du leader des FPGA Xilinx ; le rachat de 10 milliards de dollars par Marvell Technology du fournisseur de puces d’interconnexion Inphi ; la vente en cours par Intel pour 9 milliards de dollars de ses activités dans les mémoires flash NAND à SK Hynix.

Trois de ces quatre méga-accords de 2020 n’ont toutefois toujours pas été finalisés, dans l’attente d’approbations réglementaires. Seul le rachat d’Inphi par Marvell a été consommé.

Comme l’année dernière, le total des fusions et acquisitions de 2021 pourrait connaître une augmentation significative au cours des prochains mois, si les rumeurs récentes se matérialisent. Au cours de l’été, Intel aurait en effet été en pourparlers pour racheter le fondeur GlobalFoundries pour environ 30 milliards de dollars afin de renforcer sa stratégie dans les services de fonderie, et une éventuelle fusion de plus de 20 milliards de dollars a été envisagée par Western Digital (propriétaire de SanDisk) et Kioxia (anciennement la division mémoire de Toshiba), partenaires dans les mémoires flash NAND. Pour autant, les dernières rumeurs plaident plutôt pour une introduction en bourse de GlobalFoundries et Kioxia d’ici la fin de l’année, commente IC Insights.

Comme c’est le cas depuis le milieu de la dernière décennie, les projets de fusion-acquisition annoncés en 2021 sont principalement motivés par la consolidation de l’industrie des semiconducteurs dans un certain nombre de segments d’applications en croissance, dont l’Internet des objets industriel, la robotique, les véhicules autonomes et l’automatisation de l’assistance à la conduite, l’intelligence artificielle (IA) et les capacités d’apprentissage automatique, la reconnaissance d’images et les connexions sans fil haut débit aux systèmes embarqués, y compris par les réseaux cellulaires 5G.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This