A la faveur de la publication de ses résultats semestriels, l’équipementier technologique Lacroix Group dessine une perspective positive sur l’évolution de la conjoncture, même si le retour à une situation normalisée n’est toutefois pas attendu avant la fin de l’année 2020.

Depuis la réouverture progressive de l’ensemble des sites industriels, Lacroix constate des signes encourageants de redémarrage de ses activités, souligne l’avis financier du groupe. Ainsi, alors que le chiffre d’affaires affichait un repli de plus de 60% sur le mois d’avril, la baisse d’activité ressort à -40% sur le mois de mai. Au regard de ces éléments, et malgré des incertitudes encore importantes, une amélioration graduelle de l’activité au cours des prochains mois peut désormais être envisagée. Dans ces conditions, le groupe anticipe un repli de l’ordre de 10% de son chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’exercice avec une marge opérationnelle courante supérieure à 2%.

Au titre du premier semestre 2019-2020 (du 1er octobre 2019 au 31 mars 2020), Lacroix Group a enregistré un chiffre d’affaires de 238,7 M€, stable par rapport à la même période de l’exercice 2018-2019. À périmètre constant, l’activité affiche un repli de 3,6 %. Après un premier trimestre en progression de 7,6% et une trajectoire de croissance supérieure à 6% en janvier-février parfaitement en ligne avec les attentes, la crise sanitaire s’est traduite par un ralentissement fort et rapide de l’activité à compter du mois de mars. Cet impact s’illustre dans l’évolution du chiffre d’affaires du deuxième trimestre, en baisse de 7,5% par rapport à la même période de 2018-2019. Le groupe estime ainsi la perte d’activité liée à cette crise exceptionnelle à environ 17 M€ à fin mars.

Sur le semestre, l’activité sous-traitance de Lacroix Electronics a enregistré un chiffre d’affaires de 155,8 M€, en baisse de 4,3%. Après un début d’exercice en croissance confirmant la relance de l’activité en Pologne et le retour à des conditions opérationnelles normales en Tunisie, le second trimestre affiche un recul de chiffre d’affaires de 12,9% intégrant les fermetures totales ou partielles de sites imposées par le confinement et des baisses des volumes commandés notamment pour les secteurs de l’avionique et de l’automobile.

Sur Lacroix City, l’activité a mieux résisté avec un chiffre d’affaires semestriel en repli de 2,3% (-3,5 % à périmètre constant) à 48,9 M€ intégrant un second trimestre en baisse de 3,2%. Enfin, sur Lacroix Environment, le chiffre d’affaires semestriel s’est établi à 33,9 M€ en croissance de 30,1% porté par l’intégration de la société SAE-IT Systems acquise en février 2019. A périmètre constant, la croissance de l’activité ressort à 1,6% sur l’ensemble du semestre.

Le ralentissement brutal de l’activité a pesé mécaniquement sur les résultats de la période. Le résultat opérationnel courant ressort en repli à 6,3 M€ contre 8,1 M€ au premier semestre 2018-2019. Notamment sur l’activité Lacroix Electronics, le résultat opérationnel courant ressort à 1,9 M€ contre 4,3 M€ sur le premier semestre 2018-2019.

Au total, pour l’ensemble du groupe, le résultat opérationnel ressort à 6,3 M€ contre 8,1 M€ sur le premier semestre 2018-2019.  Après la prise en compte du résultat financier et de l’impôt, le résultat net part du groupe s’établit à 2,9 M€ contre 5,2 M€ sur le premier semestre 2019.