Sélectionner une page

Le marché français de la distribution devrait croître de 3,3% en 2016

Le marché français de la distribution devrait croître de 3,3% en 2016

Après un bon début d’année, la conjoncture s’est grippée cet été et marque actuellement des signes d’essoufflement. Pour autant, le marché français de la distribution devrait en 2016 terminer en croissance par rapport à 2015 et des signes encourageants sont attendus pour 2017. A l’occasion de la remise des Trophées du SPDEI, qui ont fêté hier soir à Paris leur 21e édition, Pascal Fernandez, président du syndicat professionnel des distributeurs de composants électroniques a ainsi dressé le tableau de la conjoncture en distribution.

spdei-021216

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Selon les statistiques fournies par les adhérents du SPDEI, qui représentent environ 75% du marché français adressable (DTAM), le chiffre d’affaires de la profession devrait progresser cette année au total de 3,3%, à 1,165 milliard d’euros (*) , avec des disparités suivant les types de produits.

Le marché français de la distribution comprend les composants actifs (52% du total), les composants passifs (16%), la connectique & câbles (15%), les composants électromécaniques (4%), l’énergie (4%) et l’embarqué (9%). Selon la note de conjoncture du SPDEI, les ventes des distributeurs en semiconducteurs devraient progresser de 1,4% en 2016, à 602,8 M€. Dans les passifs, la progression atteindrait 6%, à 188 M€ ; elle serait de 3,8% en connectique (à 177 M€) et de 5,7%, à 47 M€ dans les composants électromécaniques. La palme de la croissance reviendrait aux systèmes embarqués (+17,3%, à 105 millions d’euros), alors que le SPDEI envisage un recul de 11,6%, à 44 M€ dans l’énergie.

Au troisième trimestre 2016, les ventes des distributeurs ont représenté 278,2 millions d’euros, inférieures de 6% à celles du 2e trimestre 2016 (du fait notamment de la saisonnalité des ventes) et supérieures de 3% à celles du troisième trimestre 2015. Le book-to-bill de la profession (rapport commandes sur facturations) a été de 0,95. Globalement, si les ventes se sont effritées de trimestre en trimestre depuis le début de l’année, chaque trimestre a néanmoins été meilleur que son équivalent en 2015.

q3-spdei-021216

Ainsi, le marché de la distribution sur les trois premiers trimestres de 2016 a été supérieur de 4% aux ventes de janvier-septembre 2015 : +2% en semiconducteurs, +6% en passifs, +4% en connectique, +11% en électromécanique, -15% dans l’énergie et +23% dans l’embarqué.

Pour 2017, la profession se montre résolument optimiste. Selon une étude de Gartner, la croissance en semiconducteurs en Europe devrait être tirée de 2017 à 2019 par l’automobile et l’industriel, avec pour chaque année des croissances de plus de 5%. Tous les autres marchés (télécoms, informatique, grand public, aéronautique/défense) devraient en revanche être dans le rouge.

En particulier, la consommation européenne de semiconducteurs pour l’industriel devrait croître de 7% l’an prochain. De bon augure pour les distributeurs : c’est ce secteur de marché qui passe généralement par la distribution, la profession s’adressant aux 2000 à 3000 PME en France qui achètent des composants.

(*) Ces chiffres incluent une part à l’export d’environ 10%.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This