Au 30 janvier 2020, 46 opérateurs dans le monde avaient lancé des réseaux 5G commerciaux sur 24 marchés, et une connexion mobile sur cinq devrait transiter par un réseau 5G d’ici 2025, selon une étude de la GSMA, association qui représente les intérêts des opérateurs de téléphonie mobile. Les opérateurs mobiles devraient investir 1100 milliards de dollars dans le monde entre 2020 et 2025, dont environ 80% seront consacrés aux réseaux 5G.

« Les investissements mondiaux des opérateurs mobiles devraient atteindre plus de 1000 milliards de dollars au cours des prochaines années, et se concentrer sur le déploiement de réseaux avancés destinés aux consommateurs et aux entreprises », avance Mats Granryd, directeur général de la GSMA. « Ces 12 derniers mois, le battage médiatique entourant la 5G a laissé place à la réalité : des millions de consommateurs adoptent déjà la 5G, tandis que les entreprises découvrent tout ce que permet cette dernière, du découpage de réseau à l’Edge Computing (traitement des données en périphérie du réseau) en passant par la réduction du temps de latence », ajoute-t-il.

Le rapport pointe que 4G a été la technologie mobile dominante l’année dernière, puisqu’elle a représenté plus de la moitié (52%) des connexions mondiales. Malgré l’émergence de la 5G, la 4G va poursuivre son expansion au cours des prochaines années, pour atteindre 56% des connexions d’ici 2025.

Parmi les autres enseignements du rapport, soulignons que le smartphone devient omniprésent : les smartphones devraient représenter quatre connexions sur cinq d’ici 2025, soit une hausse de 65% par rapport à 2019.

Fin 2019, le nombre d’abonnés mobiles uniques était de 5,2 milliards (67% de la population) et devrait atteindre 5,8 milliards d’ici 2025 (70%). Près de la moitié de la population mondiale (3,8 milliards de personnes) utilise désormais l’internet mobile, une proportion qui devrait atteindre 61% (5 milliards) d’ici 2025. D’ici 2025, le nombre de connexions SIM devrait atteindre 8,8 milliards (contre 8 milliards en 2019), à l’exclusion des connexions cellulaires de l’IoT.

L’IoT fera partie intégrante de l’ère de la 5G

Entre 2019 et 2025, le nombre mondial de connexions IoT devrait plus que doubler et atteindre 25 milliards, tandis que les revenus mondiaux de l’IoT vont plus que tripler et atteindre 1100 milliards de dollars.

Globalement, la 5G devrait ajouter 2200 milliards de dollars à l’économie mondiale au cours des 14 prochaines années d’ici à 2034, des secteurs clés tels que la production manufacturière, les services à la collectivité, ainsi que les services professionnels et financiers étant ceux qui bénéficieront le plus de cette nouvelle technologie. Selon le rapport de la GSMA, les technologies et services mobiles ont généré 4,7% du PIB mondial l’année dernière, soit une contribution de 4100 milliards de dollars en valeur économique ajoutée. La contribution au PIB inclut les opérateurs mobiles (0,7% du PIB), les secteurs connexes (0,5%), les contributions indirectes (0,5%) et les gains de productivité induits (2,9%). Cette contribution devrait atteindre 4 900 milliards (4,9% du PIB) d’ici 2024, à mesure que l’extension des services mobiles apporte des améliorations croissantes en productivité et en efficacité, partout dans le monde. L’écosystème mobile a aussi représenté plus de 30 millions d’emplois (directs et indirects) en 2019. Il a apporté une contribution substantielle au financement du secteur public, avec 490 milliards de dollars de recettes fiscales.

La GSMA réunit plus de 750 opérateurs appartenant à plus de 350 sociétés de l’écosystème mobile, dont des fabricants de téléphones et d’appareils, des éditeurs de logiciels, des fournisseurs d’équipement, des fournisseurs de services internet et des organisations actives dans des secteurs d’activité connexes.

Téléchargez l’édition 2020 du rapport de la GSMA sur l’économie mobile