Le Japonais Rohm a récemment organisé une cérémonie d’ouverture annonçant l’achèvement d’un nouveau bâtiment dans son usine Apollo de Chikugo afin d’accroître ses capacités de production de composants SiC. L’exploitation de l’usine est planifiée pour 2022.

A compter de janvier 2021, le fabricant nippon commencera à installer des équipements de production et à construire un système de fabrication qui pourra répondre à l’augmentation à moyen et long terme de la demande en composants SiC.

Le nouveau bâtiment est une usine qui introduit un certain nombre de technologies d’économie d’énergie dans ses installations de production, avec 100% de son électricité issue de sources d’énergie renouvelables. De plus, Rohm a renforcé son système GCA (gestion de la continuité des affaires) en introduisant diverses contre-mesures en cas de catastrophe.

Rohm, qui depuis 2010 produit en masse des composants SiC, dont des diodes à barrière Schottky SiC et des MOSFET SiC, revendique la production des premiers modules d’alimentation SiC de l’industrie et des MOSFET SiC à tranchée.

En plus de ce nouveau bâtiment, SiCrystal, une société allemande du groupe Rohm fabriquant des tranches SiC, devrait débuter une production avec 100% d’énergie renouvelable dès son prochain exercice financier.

Rohm Semiconductor est une entreprise japonaise affichant au 31 mars 2020 un chiffre d’affaires de 3,326 milliards de dollars et employant 22 191 salariés. La société développe et fabrique une vaste gamme de produits allant du microcontrôleur ultra-faible puissance, de la gestion de l’énergie, des circuits intégrés de standard, diodes SiC, MOSFET et modules, transistors de puissance, diodes et LED jusqu’à des composants passifs tels que les résistances, condensateurs au tantale et unités d’affichage à LED et têtes d’impression thermiques. LAPIS Semiconductor (anciennement OKI Semiconductor), SiCrystal et Kionix sont des sociétés du groupe Rohm Semiconductor.