Safran publie un chiffre d’affaires de 24,64 milliards d’euros pour 2019, en progression annuelle de 17,1% sur une base publiée et de 9,3% sur une base organique. La croissance a été portée par toutes les divisions.

« Toutes les activités ont enregistré d’excellentes performances en 2019, c’est une très bonne année pour Safran en termes de croissance, de rentabilité et de génération de trésorerie. Dans un contexte difficile, nous avons livré 2127 moteurs LEAP et CFM56, réorganisé nos activités Équipements et Aerosystems, et continué d’améliorer la performance d’Aircraft Interiors. En 2020, Safran s’appuiera encore sur ses qualités d’adaptation, la mobilisation de ses équipes et la robustesse de son modèle », commente Philippe Petitcolin, directeur général de Safran.

En 2019, le chiffre d’affaires de la division Propulsion aéronautique et spatiale s’est élevé à 12 045 M€, en hausse de 13,9% par rapport à 10 579 M€ en 2018. Sur une base organique, le chiffre d’affaires a progressé de 10,8%. La croissance dans la Propulsion a été soutenue par les volumes en première monte (civils et militaires), ainsi que par les services (activités de services pour moteurs civils et de maintenance pour moteurs militaires).

Le chiffre d’affaires de la division Équipements aéronautiques, Défense et Aerosytems a atteint 9256 M€, en hausse de 16,5% par rapport à 7942 M€ en 2018. Sur une base organique, le chiffre d’affaires progresse de 7,4%, grâce aux nacelles (services et première monte), aux activités d’avionique et aux activités de maintenance pour les systèmes d’atterrissage.

Le chiffre d’affaires de la division Aircraft Interiors s’est élevé à 3321 M€, en hausse de 32,3% par rapport à 2511 M€ en 2018. Sur une base organique, le chiffre d’affaires augmente de 8,8%, tiré principalement par les activités de Seats et de Passenger Solutions, tandis que l’activité de Cabin a été stable.

Le résultat opérationnel courant du groupe s’établit à 15,5% du chiffre d’affaires, contre 14,4% en 2018. Le résultat net ajusté (part du groupe) atteint 2 665 M€ contre 1981 M€ en 2018.

Afin de tenir compte de la décision de Boeing d’un arrêt de la production du 737MAX à compter de janvier 2020 et d’une reprise des livraisons estimée à la mi-2020, Safran a établi ses objectifs 2020 en retenant l’hypothèse d’une production annuelle d’environ 1 400 LEAP, sur la base d’une production de 10 moteurs LEAP-1B en moyenne par semaine sur l’année.

Safran a mis en oeuvre un plan d’adaptation pour faire face à cette situation ; il comprend des économies sur les coûts directs, les frais généraux, un gel des embauches et une réduction des dépenses de R&D (de l’ordre de 50 M€ à 100 M€) et d’investissements pour 2020.

Dans contexte, Safran prévoit pour l’exercice 2020 que son chiffre d’affaires ajusté devrait baisser entre 0% et -5% par rapport à 2019. Mais son résultat opérationnel courant ajusté devrait croître d’environ 5%.