Sélectionner une page

Semiconducteurs : le Japon ambitionne de retrouver son lustre d’antan

Semiconducteurs : le Japon ambitionne de retrouver son lustre d’antan

Le ministère japonais de l’Économie débloque l’équivalent de 13,2 milliards de dollars supplémentaires pour stimuler les investissements en semiconducteurs sur son territoire.

Lors d’un récent point presse, le ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie a annoncé débloquer une enveloppe supplémentaire de 2000 milliards de yens (13,2 milliards de dollars) de subventions pour stimuler les investissements en semiconducteurs sur son territoire, rapportent les médias présents sur place. L’objectif affiché est de replacer le Japon dans la course aux semiconducteurs avancés, indispensables aux applications telles que l’IA et les véhicules autonomes.

© Rapidus

L’argent servira à financer non seulement les capacités du Japon à concevoir et produire des puces de nouvelle génération, mais également les sociétés amonts (fournisseurs d’équipements de production, de gaz industriels, de tranches de semiconducteurs, etc.), ainsi que la formation d’ingénieurs.

Il s’agit ici d’une étape supplémentaire dans la stratégie du Japon de retrouver son lustre d’antan en semiconducteurs. Parmi les symboles de cette reconquête, on peut citer le soutien financier de l’implantation de TSMC au Japon avec son usine Japan Advanced Semiconductor Manufacturing (JASM) située à Kumamoto, ou encore le financement de la start-up japonaise Rapidus qui a débuté en septembre dernier la construction d’une usine de tranches de silicium en technologie 2 nm (photo), sur son site de Chitose (île d’Hokkaido, nord du Japon).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juillet 2024
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This