Sélectionner une page

Signature de l’avenant au contrat stratégique de la filière automobile

Signature de l’avenant au contrat stratégique de la filière automobile

Le Comité stratégique de filière (CSF) Automobile, représenté par Luc Chatel, président de la Plateforme automobile, et le gouvernement représenté par Bruno Le Maire, Elisabeth Borne, Jean-Baptiste Djebbari et Agnès Pannier-Runacher, ont validé, lundi 26 avril 2021, l’avenant du contrat de la filière du CSF automobile.

Cet avenant ajoute de nouvelles actions structurantes pour l’automobile, et vise à apporter une contribution forte à la transition écologique énergétique et écologique, alors que plus de 107 000 véhicules électriques ont été immatriculés en 2020, avec une part de marché plus que triplée par rapport à 2019.

L’accélération du déploiement des bornes de recharge constitue également une priorité de l’avenant pour permettre le déploiement des véhicules électriques. Cet été, 156 aires de services sur les 368 du réseau autoroutier seront équipées de bornes de recharge rapide. Fin 2021, elles seront 192. Une enveloppe de 100 millions d’euros y est consacrée dans le cadre de France Relance.

Un groupe de travail sera constitué pour accompagner la conversion et la montée en gamme des services de l’automobile pour prendre en compte la diffusion de l’innovation technique et la digitalisation des services, l’anticipation des impacts économiques et sociaux liés à la transition écologique ainsi que la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Faire émerger une production locale des composants électriques essentiels aux véhicules du futur

Dans la lignée des engagements qu’elle a pris lors de l’annonce du plan automobile du 26 mai dernier, la filière s’engage à identifier d’ici l’automne 2021 les grands projets d’investissements structurants supplémentaires à réaliser pour répondre aux besoins identifiés à l’horizon 2030.

L’organisation mise en place avec le Comité d’Orientation de la Recherche Automobile et Mobilité (CORAM) en 2020 sera pérennisée au moins jusqu’en 2022 pour soutenir les projets les plus structurants de la filière, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) en contrepartie d’engagements et d’investissements des industriels en France. En juillet 2020, plus de 150 millions d’euros ont été engagés dans 25 projets, dont 120 millions d’euros pour développer la production de composants stratégiques des véhicules électriques et hybrides rechargeables. 17 nouveaux projets viennent d’être présélectionnés pour une instruction approfondie pour la prochaine vague d’annonce d’ici l’été. Ils représentent 150 millions d’euros de soutien public demandé. Ce soutien vient s’ajouter aux 680 millions d’euros sur 3 ans octroyés pour permettre l’émergence de l’usine de batteries de nouvelle génération de Douvrin portée conjointement par Stellantis et Total/Saft.

Grâce au fonds de modernisation pour la filière automobile, 303 entreprises de la filière, essentiellement des PME, ont été financées à hauteur de 278 millions d’euros par l’Etat pour se moderniser et se diversifier. Cela représente 793 millions d’euros d’investissement industriels confortant ainsi près de 10 000 emplois.

Parallèlement, la filière s’engage à poursuivre les travaux engagés sur les relations clients fournisseurs. L’application du code de performance et de bonnes pratiques, signé le 6 novembre 2020, sera régulièrement suivie par la médiation des entreprises dans le cadre de sondages.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This