Sélectionner une page

Soitec renforce ses engagements dans le plan « France Relance »

Soitec renforce ses engagements dans le plan « France Relance »

À l’occasion de la signature jeudi dernier de l’avenant au contrat de la filière Électronique, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’industrie, a visité les locaux de Soitec pour mesurer l’avancée des travaux menés dans le cadre du programme Nano 2022 et le développement du site de Bernin permis grâce au soutien public.

Soitec est l’un des six chefs de file industriels du plan Nano 2022, avec STMicroelectronics, Lynred, Murata France, X-Fab France et UMS.

Depuis 2018, Soitec a transformé une unité de production pour ses nouvelles générations de substrats au diamètre 300mm. Une seconde unité est en cours d’installation depuis 2020 pour les applications de filtrage des smartphones. L’objectif de Soitec sur l’ensemble de la durée du plan Nano 2022 était 700 emplois nouveaux ; en pratique ce sont 500 emplois directs qui ont déjà été créés sur le site de Bernin.

« Le soutien de l’État, de l’Union Européenne et des collectivités territoriales depuis plus de dix ans nous a permis de développer des nouveaux produits qui nous donnent aujourd’hui une position stratégique dans le monde de la radiofréquence et des smartphones », a déclaré Paul Boudre, Directeur Général de Soitec. « Nous souhaitons poursuivre dans cette voie d’innovation et d’industrialisation en France et renforcer ce modèle gagnant de coopération avec les pouvoirs publics et les grands laboratoires comme le CEA-Leti, notre partenaire historique. Nous déployons actuellement, à plein régime, le plan Nano 2022, soutenu par l’État, la Communauté de Communes Le Grésivaudan, la Région Auvergne Rhône-Alpes, La Métropole de Grenoble et le département de l’Isère que je remercie vivement ».

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This