Sélectionner une page

Stellantis détaille un plan d’investissement de 30 milliards d’euros dans le véhicule électrique

Stellantis détaille un plan d’investissement de 30 milliards d’euros dans le véhicule électrique

Stellantis a présenté jeudi sa stratégie globale d’électrification qui se traduit par un plan d’investissements de plus de 30 milliards d’euros d’ici 2025. Sa stratégie mondiale d’approvisionnement en batteries doit permettre de disposer de plus de 260 GWh d’ici à 2030. Elle s’appuiera sur cinq « Gigafactories » en Europe et en Amérique du Nord.

Stellantis entend devenir le leader du marché des véhicules à faibles émissions (LEV). En Europe, l’offre de véhicules électriques ou hybrides rechargeables de Stellantis pour les voitures particulières devrait progresser régulièrement pour dépasser 70% des ventes à l’horizon 2030. Aux États-Unis, le mix LEV de Stellantis pour les voitures particulières et les véhicules utilitaires légers devrait atteindre plus de 40% d’ici à 2030.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, Stellantis prévoit d’investir plus de 30 milliards d’euros d’ici 2025 dans l’électrification et le développement de logiciels, en prenant notamment des participations dans des sociétés communes pour en financer les activités.

La feuille de route de l’électrification de Stellantis englobe toute la chaîne de valeur. Sa stratégie d’approvisionnement en batteries doit lui permettre de disposer de plus de 130 GWh de capacité d’ici 2025 et de plus de 260 GWh d’ici 2030. Les batteries et les composants nécessaires seront produits dans cinq « Gigafactories » en Europe et en Amérique du Nord, auxquelles viendront s’ajouter des contrats complémentaires et des partenariats pour répondre à la demande totale. Stellantis a signé des protocoles d’accord avec deux partenaires extrayant le lithium via la géothermie en Amérique du Nord et en Europe pour assurer un approvisionnement durable de ce composant qui a été identifié comme la matière première des batteries la plus critique au regard de la disponibilité.

En plus de ces stratégies de « sourcing », le constructeur automobile compte sur son expertise technique et les synergies de fabrication pour diminuer les coûts des batteries. L’objectif est de réduire les coûts des modules de batteries des véhicules électriques de plus de 40% sur la période 2020-2024 et de plus de 20% supplémentaires d’ici 2030. Tous les éléments constitutifs des packs batteries sont pris en compte pour réduire les coûts : l’optimisation de l’ensemble du module, la simplification de leur format, l’augmentation de la taille des cellules de batteries et l’amélioration de leur chimie. L’utilisation de deux chimies de batteries est prévue en 2024 pour satisfaire les besoins d’une clientèle variée : une technologie à haute densité énergétique et une autre sans nickel ni cobalt. En 2026, la première technologie de batterie à électrolyte solide concurrentielle devrait être introduite.

L’entreprise entend également optimiser toute la valeur du cycle de vie des batteries via la réparation, le reconditionnement, l’utilisation en seconde vie et le recyclage.

L’autonomie et la charge rapide sont essentielles pour une large acceptation des véhicules électriques (LEV) par le grand public. Stellantis compte ainsi proposer des véhicules qui assureront une autonomie entre 500 à 800 km, et une capacité de recharge rapide de 32 km par minute. Le groupe entend répondre aux demandes de ses clients en soutenant le développement de réseaux de recharges rapides à travers l’Europe, grâce à un protocole d’accord signé entre Free2Move eSolutions et Engie EPS.

Quatre plateformes constituent le socle technologique des véhicules électrifiés des marques de Stellantis. Elles sont conçues avec un haut niveau d’adaptabilité (longueur et largeur) et de partage de composants, ce qui engendrera des économies d’échelle, puisque chacune d’elles pourra permettre la production de deux millions d’unités par an.

Ces quatre plateformes sont les suivantes :

  • STLA Small, qui offrira une autonomie atteignant 500 kilomètres ;
  • STLA Medium, qui offrira une autonomie atteignant 700 kilomètres ;
  • STLA Large, qui offrira une autonomie atteignant 800 kilomètres ;
  • STLA Frame, qui offrira une autonomie atteignant 800 kilomètres.

 

Une famille de trois modules de propulsion électrique (EDM) réunissant moteur, boîte de vitesses et convertisseur a été prévue. La combinaison de ces plateformes avec ces EDM et les packs batteries à haute densité énergétique vise à optimiser les performances en matière de rendement, d’autonomie et de recharge.

Enfin, Stellantis participe déjà ou s’apprête à finaliser sa participation dans plusieurs joint-ventures centrées sur des technologies essentielles, qui vont des groupes motopropulseurs électriques et des transmissions électriques à la chimie des cellules de batteries et leur production, en passant par les cockpits numériques et les services connectés personnalisés.

« Notre stratégie d’électrification est très probablement la brique la plus importante à poser alors que nous commençons à dévoiler le futur de Stellantis six mois à peine après sa naissance. L’ensemble du groupe est entièrement mobilisé pour anticiper les demandes des clients et jouer son rôle dans la façon dont le monde actuel évolue. Nous avons la taille requise, les compétences, l’esprit et la pérennité pour atteindre des marges opérationnelles courantes à deux chiffres, être le leader du secteur avec une efficience qui fera référence et fournir des véhicules électriques très attractifs », promet Carlos Tavares, directeur général de Stellantis.

Voir la présentation complète du « Stellantis EV Day 2021 »

INSCRIPTION NEWSLETTER

.

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This